Saint Houel­le­becq ?

MI­CHEL HOUEL­LE­BECQ, « CA­HIER DE L’HERNE », DI­RI­GÉ PAR AGATHE NOVAK-LECHEVALIER, 384 P., 33 EU­ROS. EN PRÉ­SENCE DE SCHOPENHAUER, PAR MI­CHEL HOUEL­LE­BECQ, L’HERNE, 96 P., 9 EU­ROS.

L'Obs - - Critiques - GRÉ­GOIRE LEMÉNAGER

Le « Who’s Who » 2017 est sor­ti. C’est un co­pieux « Ca­hier de l’Herne » consa­cré à Mi­chel Houel­le­becq. On y croise Fré­dé­ric Beigbeder, Em­ma­nuel Car­rère, Yas­mi­na Re­za, Jean-Louis Aubert, Ig­gy Pop, équi­pés de grands en­cen­soirs pour ca­no­ni­ser le pro­phète en par­ka qui, ré­sume Mi­chel On­fray, est « pro­ba­ble­ment le plus grand contem­po­rain de notre époque ». Même BHL est de la par­tie, qui confesse com­ment, un soir au Ritz, il a sau­vé son « fu­tur ami » du sui­cide en lui pro­po­sant d’écrire un livre avec lui. Il se­rait peut-être temps d’en fi­nir avec l’idée que le prix Gon­court 2010 est « l’in­car­na­tion du po­li­ti­que­ment in­cor­rect », comme il l’ex­pli­quait lui-même à Bret Eas­ton El­lis en 1999. Bi­zar­re­ment on se de­mande presque ici com­ment il a pu l’être. Tout ça est un peu dé­gou­li­nant, et émou­vant comme des re­mer­cie­ments aux Os­cars, mais à condi­tion de ran­ger son mou­choir, on trouve bien des choses pas­sion­nantes dans ce dic­tion­naire amou­reux de Mi­chel Houel­le­becq. Pierre La­ma­lat­tie, qui se sou­vient d’« une sorte d’er­mite pou­vant pas­ser une vie en­tière à bou­qui­ner et à se nour­rir de ca­mem­berts ». Da­nielle Laurent, qui ra­conte com­ment ses pre­miers poèmes furent cen­su­rés par la ville de Pa­ris. Ju­lian Barnes, pour qui « le pé­ché de déses­poir » hante cet « ha­bile écri­vain qui est un moins ha­bile ro­man­cier ». Ou Bru­no Viard, qui montre com­ment « Sou­mis­sion » convoque un « is­lam de car­ton-pâte sauf sur un point, la ré­ha­bi­li­ta­tion de la fa­mille », parce que chez Houel­le­becq « la li­bé­ra­tion de la femme est la source de tous nos maux ». On peut aus­si ap­pré­cier une oeuvre com­plexe sans trai­ter son au­teur de gé­nie à chaque page. Le plus in­té­res­sant, en­fin, ce sont les textes de Houel­le­becq lui-même : sa cor­res­pon­dance avec son édi­trice Te­re­sa Cre­mi­si, où il parle de ses livres comme d’un « sau­vage at­ten­tat contre la ci­vi­li­sa­tion » ; le soir où il a re­çu le prix de Flore 1996, et dé­ci­dé qu’il « al­lait de­ve­nir “star” » ; son journal dé­pres­sif de 2005, qui évoque sa mère, Mo­dia­no et les amis qui l’ont « tra­hi » ; de très belles pages sur Gour­mont, Neil Young et Leo­nard Co­hen ; un long poème écrit à 20 ans et des pous­sières, qui dit dé­jà tout en deux alexan­drins : « Pos­té au car­re­four de l’es­pace et du temps/J’ob­serve d’un oeil froid l’avan­cée du néant. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.