HARMONIUM PAR KOJI FUKADA

L'Obs - - Critiques - F. F.

Drame ja­po­nais, avec Ta­da­no­bu Asa­no, Ma­ri­ko Tsu­tui (1h58).

Ban­lieue. Mé­nage pai­sible. Pe­tite fille qui joue de l’harmonium. Un co­pain du ma­ri ar­rive, joue de l’harmonium et se tape l’épouse. Tra­gé­die en pers­pec­tive. Oh là là, que c’est long ! Entre chaque ré­plique, un si­lence. Entre chaque scène, un temps de ré­flexion. En plus, la musique d’harmonium, je trouve ça hor­rible. Koji Fukada (« Au re­voir l’été », 2013) ad­mire Eric Roh­mer, veut « mon­trer la so­li­tude ori­gi­nelle » et prou­ver que la fa­mille nip­pone est « une construc­tion illu­soire ». On est « au bord d’un pré­ci­pice exis­ten­tiel », voyez ? Pas la moindre élec­tri­ci­té, pas le plus pe­tit soup­çon de dy­na­misme, calme plat. L’en­nui, au ci­né­ma, c’est dé­jà dur. Mais l’en­nui en ja­po­nais, alors là !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.