Al­ler simple Phil­ly, mon amour

La ville la plus pé­destre des Etats-Unis est un par­fait concen­tré de ce qu’ont vou­lu les pion­niers amé­ri­cains : mé­lange de genres, de cultures, de com­mu­nau­tés…

L'Obs - - Sommaire - Par MARIE-LOU MO­RIN

L a phil­ly soul, théo­ri­sée en mu­sique au mo­ment où elle ins­pi­rait les pre­miers ar­tistes dis­co et al­lait don­ner nais­sance au « Roi de la pop » Mi­chael Jack­son, est pal­pable dans chaque rue de cette ville, seule des Etats-Unis à être clas­sée au pa­tri­moine mon­dial de l’Unes­co. Une âme unique sur un ter­ri­toire qui fait ré­gu­liè­re­ment table rase de son pas­sé.

DES AIRS DE VIEILLE EU­ROPE

Con­si­dé­rée comme le ber­ceau de l’Amé­rique, Phi­la­del­phie s’est construite sur une phi­lo­so­phie idéa­liste qui me­na à l’in­dé­pen­dance du pays et aux fon­de­ments de la dé­mo­cra­tie. Elle conserve au­jourd’hui ce cô­té vieille Eu­rope avec ses rues pa­vées, ses bow-win­dows co­lo­rés et ses ma­gno­lias cen­te­naires. Comme dans le quar­tier de Old Ci­ty, aux airs de Not­ting Hill, où l’on peut fou­ler l’une des plus vieilles rues du pays. C’est ici aus­si que l’on dé­couvre les fon­da­tions de la pre­mière Mai­son-Blanche, lorsque la ville était la ca­pi­tale des Etats-Unis, avant Wa­shing­ton. En­suite, di­rec­tion Queen Vil­lage pour dé­ni­cher quelques tré­sors dans les fri­pe­ries ou les concept stores raf­fi­nés qui se suc­cèdent. Concept store Moon + Ar­row, 754 S. 4th Street, www.moo­nan­dar­row.com

LA REINE DE LA CUI­SINE FU­SION

La ville cultive l’art du bon goût. Loin de la fu­reur de New York, pour­tant à une heure en train, elle prend le temps de vivre dans des cof­fee shops à la dé­co soi­gnée qui servent des ci­na­mon rolls à tom­ber, des parcs ro­man­tiques où les gens aiment lire ou des res­tau­rants concepts qui servent une cui­sine fu­sion éla­bo­rée. A l’ins­tar de la ri­bam­belle d’éta­blis­se­ments du bien nom­mé chef Ste­phen Starr, dont la cui­sine al­lie pro­duits im­por­tés d’ex­cel­lence et spé­cia­li­tés lo­cales. A Al­ma de Cu­ba, dans un dé­cor de pa­lais de La Ha­vane, on goûte un éton­nant ce­viche de cre­vettes aux noix. Si on pré­fère l’as­pect brut des mar­chés, alors im­pos­sible de pas­ser à cô­té du Rea­ding Ter­mi­nal Mar­ket. Ici, on dé­couvre toutes les spé­cia­li­tés de Penn­syl­va­nie, dont la char­cu­te­rie des Amish, qui viennent vendre leur pro­duc­tion. A moins que vous ne pré­fé­riez sta­tuer sur la ba­taille sé­cu­laire entre Ge­no et Pat pour dé­ter­mi­ner qui fait le meilleur chee­ses­teack, plai­sir ré­gres­sif dont la ville s’est fait une spé­cia­li­té. Cof­fee shop Blues­to­neLane, 1701 Lo­cust Street Res­tau­rant Al­ma de Cu­ba, 1623 Wal­nut Street

L’ART, PAR­TOUT ET TOUT LE TEMPS

Phil­ly re­gorge de mu­sées et de fon­da­tions pri­vées où l’ex­pé­rience du vi­si­teur est mise en va­leur. Au Mu­seum of Art, on dé­am­bule dans la par­tie asia­tique avec re­cons­ti­tu­tions de temples gran­deur na­ture ; à la Fon­da­tion Barnes, on ap­pré­hende le post-im­pres­sion­nisme par rap­pro­che­ment de cou­leurs, de formes, sans car­tel ex­pli­ca­tif. Mais la ville est avant tout un mu­sée à ciel ou­vert avec ces mil­liers de pein­tures mu­rales qui re­tracent l’his­toire d’un quar­tier ou d’un mou­ve­ment cultu­rel. Le Love Let­ter Mu­ral Tour per­met de dé­cou­vrir en mé­tro la ba­taille que se sont li­vrés plu­sieurs graf­feurs en s’échan­geant des mots d’amour. Parce qu’à Phil­ly, on aime sans mo­dé­ra­tion. Lo­ver Let­ter Mu­ral Tour : www.mu­ra­larts.org

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.