Le té­lé­phone rouge

L'Obs - - Sommaire - JU­LIEN MAR­TIN

Après la pré­si­den­tielle, les lé­gis­la­tives ! Le can­di­dat d’En Marche ! à l’élec­tion pré­si­den­tielle s’ap­prête à lan­cer, dans les pro­chains jours, un « ap­pel à can­di­da­tures » pour les élec­tions lé­gis­la­tives qui sui­vront. Avec un ob­jec­tif pour le moins éle­vé : un re­pré­sen­tant de son mou­ve­ment dans cha­cune des 577 cir­cons­crip­tions fran­çaises. Une ma­nière de ré­pondre à ceux qui se de­mandent avec quelle ma­jo­ri­té il gou­ver­ne­ra s’il ac­cède à l’Ely­sée. Une ma­nière éga­le­ment de mon­trer que plus rien ne peut l’ar­rê­ter dans sa quête de pou­voir. Tout est dé­jà prêt : l’ap­pel donc, mais aus­si la liste des qua­li­tés re­quises pour pré­tendre à l’in­ves­ti­ture. « Ils se­ront sé­lec­tion­nés se­lon trois cri­tères, ex­plique un cadre du mou­ve­ment: re­nou­vel­le­ment, société

ci­vile et pa­ri­té. » Les fu­turs can­di­dats de­vront éga­le­ment avoir un ca­sier ju­di­ciaire vierge et ne pas cu­mu­ler des man­dats. En­fin, ils au­ront à si­gner une charte pro­gram­ma­tique d’une di­zaine de points. Qui les choi­si­ra? La di­rec­tion d’En Marche !. « On as­sume, pour le coup, une cer­taine ver­ti­ca­li­té », dit-on dans l’en­tou­rage de l’an­cien mi­nistre. Ces cri­tères stricts n’em­pê­che­ront tou­te­fois pas des dé­pu­tés sor­tants de se re­pré­sen­ter, « s’ils ont bien tra­vaillé ». D’ailleurs, « les sol­li­ci­ta­tions sont nom­breuses, no­tam­ment de gens dé­jà in­ves­tis par d’autres par­tis ». En re­vanche, une chose est cer­taine, à en croire un cadre ma­cro­niste : « Il n’y au­ra au­cun ac­cord d’ap­pa­reil. Si un par­ti veut nous sou­te­nir en échange de cin­quante cir­cons­crip­tions, ce se­ra niet ! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.