LES VRAIS “AMERICANS” AU SER­VICE DE POU­TINE

L'Obs - - En Couverture -

Ils cher­chaient à in­fil­trer l’en­tou­rage de Ba­rack Oba­ma et de Hilla­ry Clin­ton. Leur his­toire – l’une des plus fas­ci­nantes de l’his­toire de l’es­pion­nage mon­dial – a ser­vi de trame à la sé­rie té­lé­vi­sée à suc­cès « The Americans ». Ils étaient dix « illé­gaux » russes, des espions vi­vant de­puis des an­nées sur le sol amé­ri­cain, sous des noms, des pro­fes­sions et des na­tio­na­li­tés d’em­prunt. Ces of­fi­ciers aguer­ris – dont la belle rousse An­na Koucht­chen­ko alias An­na Chap­man – ont été ar­rê­tés en juin 2010 à New York et dans d’autres villes des Etats-Unis puis échan­gés, comme au bon vieux temps de la guerre froide. Vla­di­mir Pou­tine les a ac­cueillis en per­sonne et a en­ton­né avec eux l’hymne du KGB. Se­lon le FBI, quand ils ont été ar­rê­tés, les dix « illé­gaux » s’ap­pro­chaient dan­ge­reu­se­ment du coeur du pou­voir amé­ri­cain où ils avaient com­men­cé des opé­ra­tions de re­cru­te­ment. Jus­qu’où sont-ils al­lés? Per­sonne ne le sait.

L’ex-es­pionne An­na Chap­man au Fo­rum in­ter­na­tio­nal de Sot­chi en 2011.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.