Is­la­mo-dé­pres­sif

SOUMISSION, PAR MI­CHEL HOUELLEBECQ, J’AI LU, 316 P., 8,40 EU­ROS.

L'Obs - - Critiques - DA­VID CAVIGLIOLI

Il y a un mo­ment dans « Soumission » où le ré­cit se met à son­ner faux. Jus­qu’à l’ac­ces­sion au pou­voir de la Fra­ter­ni­té mu­sul­mane, on y croit, parce qu’il ne se passe pas grand-chose. La guerre ci­vile entre mu­sul­mans et iden­ti­taires ne par­vient au nar­ra­teur que par des biais in­di­rects – les mé­dias, les ru­meurs. Puis quand Ben Abbes, « mu­sul­man mo­dé­ré », est élu, et quand l’is­la­mi­sa­tion de­vient vi­sible, le ro­man prend un vi­rage étrange. La cha­ria soft s’ins­taure as­sez gros­siè­re­ment. La po­ly­ga­mie est lé­ga­li­sée, l’éga­li­té hom­mes­femmes, abo­lie, ce qui convient plu­tôt au nar­ra­teur. Au­cune femme pour pro­tes­ter. Les iden­ti­taires et la guerre ci­vile ont mys­té­rieu­se­ment dis­pa­ru. Cette pas­si­vi­té na­tio­nale est in­vrai­sem­blable, à moins d’y voir la pro­jec­tion de l’état men­tal du nar­ra­teur houel­le­bec­quien, sou­la­gé d’avoir en­fin une trans­cen­dance re­li­gieuse à la­quelle se sou­mettre, sa­tis­fait au fond de voir la mi­so­gy­nie et la tra­di­tion pa­triar­cale re­ve­nir au pou­voir. Con­trai­re­ment à ce qu’on a pu lire, « Soumission » n’est pas une pro­phé­tie po­li­tique. C’est un pam­phlet mi­san­thrope.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.