CONFESSIONS DE NAT TUR­NER PAR NAT TUR­NER ET THO­MAS R. GRAY

L'Obs - - Critiques - AR­NAUD GONZAGUE

Al­lia, 80 p. 6,50 eu­ros. La nuit du 22 août 1831, Nat Tur­ner condui­sit une ré­volte d’es­claves des plan­ta­tions de Virginie. Ar­més de haches et mous­quets, ils mas­sa­crèrent une cin­quan­taine de Blancs – hommes, femmes, nour­ris­sons –, furent ar­rê­tés et presque tous pen­dus. Avant de mou­rir, Tur­ner, qui se voyait pro­phète, dé­tailla mé­tho­di­que­ment le car­nage et ex­pli­qua que son geste avait été dic­té par « l’Es­prit ». Ces « Confessions » sont à prendre avec des pin­cettes : elles ont été ré­di­gées par Tho­mas R. Gray, pe­tit Blanc du XIXe siècle (donc es­cla­va­giste) qui ex­plique en pré­face com­bien l’équi­pée de cette « bande de mé­créants san­gui­naires » fut « le fruit du fa­na­tisme le plus sombre ». Ef­fa­rant.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.