Pa­ris est mys­tique

LE GRAND PA­RIS, PAR AU­RÉ­LIEN BEL­LAN­GER, GAL­LI­MARD, 476 P., 22 EU­ROS.

L'Obs - - Critiques - DA­VID CAVIGLIOLI

Ce troi­sième ro­man d’Au­ré­lien Bel­lan­ger (pho­to) est un livre sur­hu­main. On suit un ur­ba­niste, Alexandre Bel­grand, qui entre au ser­vice de Ni­co­las Sar­ko­zy (nom­mé « le Prince » comme chez Ma­chia­vel) pen­dant sa cam­pagne vic­to­rieuse de 2007, in­tro­duit par son men­tor, un cer­tain Ma­che­lin, an­thro­po­logue mys­tique qui a pro­phé­ti­sé dès les an­nées 1980 le triomphe du le­pé­nisme. Ma­che­lin, an­cien gauchiste las­sé par la des­crip­tion aca­dé­mique du réel, a dé­ci­dé d’uti­li­ser Sar­ko­zy comme ou­til ré­vo­lu­tion­naire. Ar­ti­san de sa cam­pagne, il lui a don­né une épais­seur re­li­gieuse, trans­for­mant le « pre­mier flic de France » en « lieu­te­nant de Dieu », et a mis au point un plan : uti­li­ser la com­mu­nau­té mu­sul­mane et son centre géo­gra­phique, la Seine-Saint-De­nis, pour re­don­ner au pays, « pe­tit fi­nis­tère épui­sé de l’Eu­ra­sie », un sens du con­flit, une vi­gueur théo­lo­gi­co-po­li­tique et, in fine, lui of­frir une re­nais­sance. Aux cô­tés du Prince, Bel­grand est char­gé de conce­voir le fa­meux Grand Pa­ris, qui est moins l’apo­théose de la ca­pi­tale que sa dé­faite. Car sa géo­gra­phie fran­ci­lienne est une pro­jec­tion de notre his­toire po­li­tique : une ville pro­gres­siste, der­nière à croire aux uto­pies hu­ma­nistes, en­ser­rée entre le 92, ma­té­ria­li­sa­tion de son rêve de do­mi­na­tion éco­no­mique, le 93, en­clave is­la­mique, et le 77, QG post­ru­ral du res­sen­ti­ment iden­ti­taire. En ma­ni­pu­lant la ville, le plus grand ob­jet que l’hu­main puisse créer, cet ob­jet qui n’existe que vu du ciel, l’ur­ba­niste n’est pas un simple tech­ni­cien de l’es­pace mais un « pe­tit dieu tu­té­laire » qui fa­brique l’his­toire.

Si on parle de ro­man sur­hu­main, c’est qu’il joue en per­ma­nence sur ces trois échelles : l’homme, la ville, Dieu. On re­trouve ici tout l’art de Bel­lan­ger, ré­vé­lé en 2012 par « la Théo­rie de l’in­for­ma­tion » : la masse im­pres­sion­nante de savoirs qu’il brasse, la mys­tique qu’il fait jaillir de la ma­tière et l’in­gé­nie­rie, son in­tel­li­gence puis­sante, dé­li­rante mais tou­jours concrète. Son ré­cit du mo­ment sar­ko­zyste ou sa des­crip­tion du 93 comme lieu de ren­contre entre l’is­lam et le fu­tur sont des mer­veilles de lit­té­ra­ture spé­cu­la­tive. Grand Pa­ris, im­mense ro­man.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.