Ken­tu­cky Fried Ca­viar

RTJ3, PAR RUN THE JEWELS (TÉLÉCHARGEMENT GRA­TUIT SUR RUNTHEJEWELS.COM)

L'Obs - - Critiques - FA­BRICE PLISKIN

Ce n’est pas un disque, c’est une émeute de sons. Dans le duo Run The Jewels, il y a le rap­peur Killer Mike, ori­gi­naire d’At­lan­ta, ville na­tale d’un autre duo, OutKast, avec le­quel Killer Mi­ker fit ses dé­buts sur le disque « Stan­ko­nia » (2000). Il y a aus­si le rap­peur et pro­duc­teur new-yor­kais El-P, alias El-Pro­duc­to, alias Jaime Me­lin, dont le père, pia­niste de jazz, re­fu­sait de jouer « My Way » et « Fee­lings » dans les bars. Run The Jewels vient de pu­blier son troi­sième al­bum, à dé­gus­ter comme un bu­cket de Ken­tu­cky Fried Ca­viar. C’est sans doute un des al­bums les plus brillam­ment pro­duits de l’his­toire du rap.

Ici, tout est puis­sance et ra ne­ment dans les so­no­ri­tés, à cent mille an­nées-lu­mière du fré­né­tique et sys­té­ma­tique rou­le­ment de caisse claire qui ra­dote au­jourd’hui, ur­bi et or­bi, dans tous les titres de hip-hop. On y en­tend l’in­fluence gra­cieuse d’OutKast ou l’em­preinte à la Vol­de­mort du Bri­tan­nique MF Doom. Ecou­tez la deuxième par­tie de « A Re­port to the Sha­re­hol­ders », où semblent s’unir les stri­dences aven­tu­reuses de Ka­nye West sur « Yee­zus » et les nappes noires de syn­thé­ti­seur du Bo­wie de « Blacks­tar ». Le sobre mo­tif de saxo­phone de Ka­ma­si Wa­shing­ton sur « Thurs­day in the Dan­ger Room » ? Bo­wie en­core.

Par­mi les thèmes : les bru­ta­li­tés po­li­cières, la gen­tri­fi­ca­tion des villes, la ma­la­die. El-P est un par­ti­san de Ber­nie San­ders. Le diable, se­lon Run The Jewels, porte donc « un vi­lain tou­pet de che­veux et un teint de spray bron­zant » et son épouse s’ap­pelle Me­la­nia. Quand le tan­dem ne cite pas Mar­tin Lu­ther King (« Une émeute est le lan­gage des sans-voix ») ou « The Big Le­bows­ki », il rend hom­mage au gé­nie de la ci­vi­li­sa­tion fran­çaise (« My dick got a Mi­che­lin star ») ou parle la langue de Ra­cine : « Ex­cu­sez-moi, bitches », dit El-P sur « Eve­ry­bo­dy Stay Calm ». Ce titre est fon­dé sur un sample du « Bra­ce­let », un ex­trait de la BO de « la Pla­nète sau­vage », com­po­sée par le pro­lixe Alain Go­ra­guer, ar­ran­geur de Fer­rat et de Gains­bourg, et au­teur de mu­siques de films comme « Au­to-stop­peuses en cha­leur » ou « In­fir­mières à tout faire ».

Le rap­peur El-P et Killer Mike, membres de Run the Jewels.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.