Mo­kaiesh a la rage

CLÔTURE, PAR CY­RIL MO­KAIESH (UN PLAN SIMPLE).

L'Obs - - Critiques - SO­PHIE DELASSEIN

Il y a deux ans, il se fai­sait plai­sir en re­pre­nant les mer­veilles des « Nau­fra­gés » de la chan­son que furent Di­mey, Le­prest ou Léo­tard. Ça l’a for­cé­ment en­ri­chi, mais le nou­veau Cy­ril Mo­kaiesh rap­pelle sur­tout ses dé­buts re­mar­qués. C’était en 2011, il dé­bar­quait avec ses chants ré­vo­lu­tion­naires hors mode : « Mon époque » et « Com­mu­niste ». « Clôture » est le disque de cette fer­veur re­trou­vée, un al­bum en­ra­gé comme on n’en fait plus, très rock, noir comme l’éten­dard de la ré­bel­lion, et si bien écrit. Il faut l’écou­ter faire le constat du grand ra­tage eu­ro­péen dans « la Loi du mar­ché » (en duo avec Ber­nard La­villiers), re­ve­nir sur l’hor­reur des at­ten­tats de « No­vembre à Pa­ris », ou même dire notre désar­roi quand on cherche en vain une connexion haut dé­bit. « On mé­ri­tait mieux », c’est vrai. Mo­kaiesh pour­suit son bi­lan ac­ca­blant, plai­gnant une hu­ma­ni­té dé­bous­so­lée (« Blanc cas­sé »), com­pa­rant le FN bleu ma­rine à « la ré­vo­lu­tion du pire ». Avec quelques plages de ten­dresse (« Os­tende »), le disque est bou­le­ver­sant de vé­ri­té. Pas pes­si­miste mais hy­per­réa­liste. Mal­heu­reu­se­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.