MA­RIE-CA­RO­LINE LE PEN SE SOU­VIENT DE MONTRETOUT

L'Obs - - La Téléphone Rouge - MA­RIE GUICHOUX

« Il est dans le com­bat pour tout dé­truire. Rien ne doit lui sur­vivre, tout s’ar­rête à sa per­sonne », confie Ma­rie-Ca­ro­line Le Pen « Dans l’en­fer de Montretout », un livre à pa­raître le 2 fé­vrier. Oli­vier Beau­mont, jour­na­liste au « Pa­ri­sien », a re­cueilli le té­moi­gnage de la fille aî­née du fon­da­teur du Front na­tio­nal. Non content d’avoir cou­lé les chances de cette der­nière lors de l’élec­tion mu­ni­ci­pale de Man­tes­la-Jo­lie en al­lant bous­cu­ler phy­si­que­ment son ad­ver­saire so­cia­liste, Jean-Ma­rie Le Pen l’avait en­suite ré­pu­diée à la té­lé­vi­sion pour avoir sui­vi l’aven­ture mé­gré­tiste. Ma­rieCa­ro­line et son père ne se sont ja­mais plus re­vus. « Quand je vois, dit-elle, ce qui s’est pas­sé avec Ma­rine, ce­la res­semble étran­ge­ment à ce que j’ai vé­cu en 1999. » La de­meure bour­geoise de Montretout, sur les hau­teurs de Saint-Cloud, est au coeur de la sa­ga des Le Pen. Antre fa­mi­lial et centre de com­man­de­ment du FN, elle a vé­cu les co­lères noires et les fêtes gran­dioses du « Pré­sident », vu pas­ser les per­qui­si­tions et les vi­si­teurs du soir. Ceux qui en­traient dans la pro­prié­té par une pe­tite porte, comme le gaul­liste Charles Pas­qua, l’an­cien du GUD Her­vé No­vel­li, Ber­nard Ta­pie alors mi­nistre de la Ville dans le gou­ver­ne­ment Bé­ré­go­voy, Pa­trick Buis­son mais aus­si des hommes de main, de ré­seaux ou l’ex-dic­ta­teur Jean-Be­del Bo­kas­sa…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.