La pri­maire a créé un “ef­fet bo­cal”

L'Obs - - La Téléphone Rouge - CA­ROLE BARJON

Q ui a vo­té pour Fran­çois Fillon lors de la pri­maire de la droite ? Un pu­blic trié sur le vo­let, à en croire le think tank Ter­ra No­va, qui pu­blie cette se­maine une longue ana­lyse du scru­tin, bu­reau de vote par bu­reau de vote. Cette étude dé­montre l’étroite cor­ré­la­tion entre l’em­pla­ce­ment géo­gra­phique des bu­reaux de vote, sé­lec­tion­nés à l’ori­gine pour fa­vo­ri­ser Ni­co­las Sar­ko­zy, et les ré­sul­tats ob­te­nus. Se­lon Ter­ra No­va, les or­ga­ni­sa­teurs de la pri­maire de la droite ont en ef­fet choi­si des pu­blics sus­cep­tibles d’y par­ti­ci­per en pri­vi­lé­giant cer­tains bu­reaux de vote plu­tôt que d’autres, d’où la forte par­ti­ci­pa­tion en­re­gis­trée (plus de 4 mil­lions d’élec­teurs).

Ain­si, des dé­par­te­ments comme le Pas-de-Ca­lais, pour­tant très peu­plé, la Haute-Ga­ronne, le Fi­nis­tère ou la Seine-Saint-De­nis ont fait l’ob­jet d’une faible cou­ver­ture, contrai­re­ment aux Yve­lines, aux Hauts-de-Seine, aux Alpes-Ma­ri­times ou au Bas-Rhin, pour­tant par­fois dé­mo­gra­phi­que­ment com­pa­rables. Dans ces der­niers dé­par­te­ments, note Ter­ra No­va, l’élec­to­rat a ma­ni­fes­te­ment été consi­dé­ré comme

« plus in­té­res­sant ». L’étude porte éga­le­ment sur les com­munes où l’on a mas­si­ve­ment vo­té comme Mar­nes­la-Co­quette, Lou­ve­ciennes (Yve­lines), Eck­bol­sheim, Ha­gue­nau (Bas-Rhin), Le Tou­quet (Nord). Bref, des villes riches, où les classes po­pu­laires sont peu re­pré­sen­tées. S’agis­sant de l’ana­lyse des ré­sul­tats, l’étude note qu’au pre­mier tour les com­munes comp­tant une plus forte pro­por­tion d’ou­vriers ou d’em­ployés ont da­van­tage vo­té pour Ni­co­las Sar­ko­zy. Celles comp­tant da­van­tage de cadres l’ont bou­dé, au contraire d’Alain Jup­pé. Fran­çois Fillon, quant à lui, a bé­né­fi­cié en ma­jo­ri­té des votes d’élec­teurs âgés de com­munes riches si­tuées en zone ru­rale, qua­li­fiés par Alain Li­pietz dans « Li­bé­ra­tion » l’au­tomne dernier de « bour­geois pas bo­hèmes ». Conclu­sion de Ter­ra No­va : du fait d’un « ci­blage pré­cis et très dis­cri­mi­nant », l’or­ga­ni­sa­tion de la pri­maire de la droite et du centre a été « re­mar­qua­ble­ment ef­fi­cace en termes de mo­bi­li­sa­tion ». Mais, ob­serve le think tank de la gauche hol­lan­daise, cette ef­fi­ca­ci­té a un re­vers : la pri­maire s’est « en­fer­mée dans un bo­cal so­cio­lo­gique ». Ce se­rait donc une er­reur de croire que les ré­sul­tats ob­te­nus re­pré­sen­te­raient une ten­dance gé­né­rale de l’élec­to­rat fran­çais.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.