L’es­cort boy

LA CHAIR, PAR ROSA MONTERO, TRA­DUIT DE L’ES­PA­GNOL PAR MY­RIAM CHIROUSSE, MÉTAILIÉ, 196 P., 18 EU­ROS.

L'Obs - - Critiques - DI­DIER JA­COB

So­le­dad ne dé­co­lère pas : son an­cien com­pa­gnon, Ma­rio, s’af­fiche dans la bonne so­cié­té ma­dri­lène avec sa der­nière conquête, Da­nie­la. Pour at­ti­ser sa ja­lou­sie, So­le­dad, la soixan­taine sexy, dé­cide de faire ap­pel à un es­cort boy, Adam, un jeune Russe dont la beau­té, comme les ta­rifs, est à tom­ber. L’ef­fet est ga­ran­ti, mais en la rac­com­pa­gnant chez elle, Adam est avec So­le­dad le té­moin d’un bra­quage san­glant. Les deux montent chez la jo­lie sexa­gé­naire, com­mis­saire d’ex­po­si­tion de son état, pour se re­mettre de leurs émo­tions. Et, pa­ta­tras, ils couchent en­semble. C’est le coup de foudre exal­tant, pas­sion­né, oné­reux – à 300 balles de l’heure, même si notre beau gi­go­lo ac­corde par­fois des ré­ducs à So­le­dad. Qui dé­sire qui? Qui cherche à pié­ger qui? Rosa Montero (pho­to), qu’on sait aus­si à l’aise dans le por­trait his­to­rique, le ré­cit in­tros­pec­tif ou le ro­man de science-fic­tion, ex­celle dans la des­crip­tion d’un coeur fé­mi­nin, qui fi­nit, l’âge ve­nant, par dou­ter de sa ca­pa­ci­té à sé­duire, mais tombe dans le pre­mier pan­neau amou­reux ve­nu. La si­tua­tion (la cou­gar tou­jours verte, le jeune loup déses­pé­ré) n’est sans doute pas d’une folle ori­gi­na­li­té. Mais la re­dou­table in­tel­li­gence psy­cho­lo­gique de l’au­teur vient à bout ra­pi­de­ment des plus te­naces sté­réo­types.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.