GIMME DAN­GER PAR JIM JARMUSCH

L'Obs - - Critiques - N. S.

Do­cu­men­taire amé­ri­cain, avec Ig­gy Pop, Ron Ashe­ton, Scott Ashe­ton, James William­son (1h48).

Jarmusch re­trace l’his­toire des Stooges. Ou comment Jim Os­ter­berg, poul­bot brillant et ché­tif, éle­vé dans une ca­ra­vane à Ann Ar­bor (Mi­chi­gan), est de­ve­nu Ig­gy Pop (pho­to) en s’as­so­ciant aux fran­gins Ashe­ton, deux pe­tits dé­lin­quants ama­teurs de croix gam­mées. En­semble, ils dy­na­mi­tèrent la scène rock de la fin des six­ties, se­mant les graines qui en­fan­te­ront le glam, le punk et le hard. Jarmusch se montre par­ti­cu­liè­re­ment ins­pi­ré lors­qu’il ra­conte leur jeu­nesse et ponc­tue ses in­ter­views d’Ig­gy, de­vant sa ma­chine à la­ver, et de ses aco­lytes à l’aide d’ex­traits de films, de pro­grammes té­lé ou de spots de pro­pa­gande édu­ca­tive de l’Amé­rique des an­nées 1950, comme au­tant d’images men­tales contre les­quelles ils se sont construits. Le reste du do­cu­men­taire, plus clas­sique, a pour seul dé­faut d’être avare en ar­chives fil­mées du groupe sur scène, là où Ig­gy, le plus sau­vage d’entre tous, n’a au­cun égal.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.