Mat­teo Sal­vi­ni

L'Obs - - En Couverture -

Quand ce n’est pas le se­cré­taire fé­dé­ral de la Ligue du Nord, Mat­teo Sal­vi­ni, qui s’af­fiche aux cô­tés de Ma­rine Le Pen lors du congrès du FN à Lyon en no­vembre 2014, c’est sa nièce Ma­rion Ma­ré­chal-Le Pen qui fran­chit les Alpes à l’in­vi­ta­tion du par­ti d’extrême droite ita­lien, comme ce fut le cas en mars 2016. Le FN en­tre­tient des liens étroits avec cet al­lié, cré­di­té au­jourd’hui d’en­vi­ron 13% d’in­ten­tions de vote, qui four­nit cinq dé­pu­tés à son groupe de l’Eu­rope des Na­tions et des Li­ber­tés au Par­le­ment eu­ro­péen. Ce par­ti créé en 1989 a la par­ti­cu­la­ri­té d’avoir dé­jà par­ti­ci­pé au pou­voir plu­sieurs fois dans les gou­ver­ne­ments de Sil­vio Ber­lus­co­ni. De­puis que le jeune Mat­teo Sal­vi­ni en a pris les rênes en 2013, il met en veille ses re­ven­di­ca­tions ré­gio­na­listes pour l’in­dé­pen­dance de la « Pa­da­nie », une ré­gion my­thique au nord du Pô, pour se don­ner une di­men­sion na­tio­nale an­ti-im­mi­grants, an­ti-eu­ro et an­ti-aus­té­ri­té en pre­nant mo­dèle sur son grand frère hexa­go­nal. Mais alors que Ma­rine Le Pen ex­purge le lan­gage fron­tiste de ses saillies ra­cistes, la Ligue du Nord ne s’em­bar­rasse pas de ma­nières : mi­nistre d’ori­gine congo­laise trai­tée d’« orang-ou­tan », ins­ti­tu­tion d’un « jour

du co­chon » in­ci­tant à se pro­me­ner avec un porc près des lieux de culte mu­sul­man… Ses élus ont le dé­ra­page fa­cile.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.