Clas­sé xx

I SEE YOU, PAR THE XX (YOUNG TURKS).

L'Obs - - Critiques - FRAN­ÇOIS AR­MA­NET

Sombre eu­pho­rie, as­cèse ro­man­tique, mé­lan­co­lie mi­ni­ma­liste : ra­re­ment pre­mier al­bum re­çut tant de com­pli­ments. En 2009, trois Lon­do­niens, à peine sor­tis de l’ado­les­cence, em­bal­laient la cri­tique et ven­daient un mil­lion d’exem­plaires de leur pre­mier opus, si­glé sim­ple­ment « xx ». Trois ans plus tard, « Coexist » tra­çait le même sillon de soul blanche (gui­tares claires, sourde basse, ar­ma­tures syn­thé­tiques). Pour ce troi­sième disque, les « jeunes-turcs » de xx aban­donnent l’in­tros­pec­tion pour la dance – dans la fou­lée des aven­tures so­lo de Ja­mie xx –, au risque d’être ac­cu­sés de tra­hi­son. Ima­gi­nez Joy Di­vi­sion pas­sant à New Or­der ou le Cure cold wave mu­tant en dream pop de Maz­zy Star. Un coup de trom­pette ouvre « Dan­ge­rous », groove qua­si dis­co. L’al­bum s’apaise au fil des plages. « My name on your lips/Your air in my lungs/Drow­ned in oxy­gen » : cas­cades de sou­pirs, la voix de Ro­my a ga­gné en puis­sance. « On Hold », slow fié­vreux ré­chauf­fant « I Can’t Go for That », tube mul­ti­sam­plé du duo Hall and Oates. « Test Me » pour ter­mi­ner. Faites le test.

Les trois Lon­do­niens du groupe The xx.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.