Isa­bel­la Ca­pece et Xa­vier Bar­roux

Vi­site du Maisie Ca­fé avec les créa­teurs du lieu. Un re­paire pa­ri­sien de vé­ganes qui en­tend conci­lier plai­sir du goût et ali­men­ta­tion saine

L'Obs - - Critiques - Par CHRISTEL BRION

QUI SONT ILS ?

Co­quet­te­rie ou pu­deur de jeune fille, Isa­bel­la Ca­pece ne donne pas son âge. On au­rait pour­tant bien vou­lu me­su­rer les e ets de son ré­gime bien-être sur son phy­sique. « La qua­ran­taine », concède, éva­sive, cette femme au teint dia­phane et au sou­rire in­croya­ble­ment doux. La sé­ré­ni­té, c’est, en tout cas, le bien­fait le plus vi­sible qui émane de ce couple qui s’est lan­cé, au mi-temps de sa vie, dans l’aven­ture vé­gane. Avec son ma­ri Xa­vier, Isa­bel­la a ou­vert fin 2016, en lieu et place de la Mai­son Dar­ré (de leur ami le dé­co­ra­teur Vincent Dar­ré), le co ee-shop Maisie, dans un dé­cor lu­mi­neux ima­gi­né par la de­si­gner ca­li­for­nienne Mal­le­ry Ro­berts Mor­gan, sou­li­gné de fresques tro­pi­cales du plas­ti­cien Vincent Sca­li. Maisie ? « Quand j’avais 12 ans mes pa­rents m’ont o ert ce ro­man de Hen­ry James, “What Maisie knew”, que j’ai ado­ré, ce fut par la suite le nom don­né à tous nos ani­maux de com­pa­gnie », se sou­vient, nos­tal­gique, Isa­bel­la.

D’OÙ VIENNENT ILS ?

Ce po­wer couple frin­gant a eu une pre­mière vie dans le luxe : di­rec­trice de la com d’un groupe de chaus­sures ita­liennes très haut de gamme pour elle (un mé­tier qu’elle exerce en­core) et un job dans les arts de la table pour Xa­vier, pas­sé no­tam­ment chez La­lique et Ch­ris­tofle. Un rythme e ré­né, des voyages au­tour du monde, le burn-out n’est pas loin. Le constat est sans ap­pel. « J’ai un bou­lot gé­nial, tou­jours entre deux avions, se dit Isa­bel­la. Mais j’étais épui­sée. » C’est la ren­contre avec un étio­pathe qui l’amène à sup­pri­mer de son as­siette tout ce qui est com­pli­qué à di­gé­rer. Elle com­mence à man­ger bio, puis sans lac­tose et sans glu­ten. Le ré­sul­tat ne se fait pas at­tendre, c’est avec une éner­gie re­trou­vée qu’elle concocte pour sa fa­mille et ses amis jus pres­sés à froid et milk-shakes vé­gé­ta­liens à base de noix. Xa­vier n’hé­site pas un ins­tant : « Créons notre marque. »

QUE FONT ILS ?

Ce se­ra d’abord un e-shop où leurs jus (200 bou­teilles par jour) et gra­no­las font un car­ton… Et puis, na­tu­rel­le­ment, le Maisie Ca­fé, près des Tui­le­ries, où il n’est pas rare que les run­ners du sa­me­di ma­tin fassent une halte heal­thy pour un en-cas. Car, contre toute at­tente, « le ca­fé at­tire une pro­por­tion no­table d’hommes, en­vi­ron un tiers de la clien­tèle, un ex­ploit pour un lieu vé­gane », re­marque fiè­re­ment Xa­vier. « Isa­bel­la a un tro­pisme san­té, moi j’équi­libre avec mon cô­té gour­met », pour­suit le quin­qua. Bon et sain, c’est pos­sible, il su t pour s’en convaincre de goû­ter cette tarte aux pommes fon­dantes sur une pâte crue aux dattes et noix. Le Maisie Ca­fé, 32, rue du Mont-Tha­bor, Pa­ris-1er

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.