Jean-Marc Sau­vé ar­bi­tre­ra la pré­si­den­tielle

L'Obs - - La Téléphone Rouge - MATHIEU DE­LA­HOUSSE

Le vice-pré­sident du Conseil d’Etat, Jean-Marc Sau­vé, doit ins­tal­ler ce di­manche 26 fé­vrier la Com­mis­sion na­tio­nale de Contrôle de la Cam­pagne élec­to­rale en vue de l’élec­tion pré­si­den­tielle. Cette émi­nente ins­ti­tu­tion, for­mée éga­le­ment du pre­mier pré­sident de la Cour de Cas­sa­tion et du pre­mier pré­sident de la Cour des Comptes, doit veiller à mille détails sur l’or­ga­ni­sa­tion de la cam­pagne et au res­pect de l’éga­li­té de trai­te­ment des can­di­dats. Ce­la va de la taille des af­fiches au conte­nu des pro­fes­sions de foi ou en­core, plus ori­gi­nal, à la qua­li­té de l’en­re­gis­tre­ment so­nore que chaque can­di­dat doit four­nir pour qu’il soit dif­fu­sé sur le site in­ter­net de la Com­mis­sion. Cette obli­ga­tion mé­con­nue a été mise en place en 2001 à l’in­ten­tion des per­sonnes mal­voyantes. Le texte pré­cise qu’un fond mu­si­cal ou des illus­tra­tions so­nores sont pos­sibles, à l’ex­clu­sion des hymnes of­fi­ciels, mais en gé­né­ral peu de can­di­dats prennent le risque de pré­sen­ter leur pro­gramme sur des rythmes en­dia­blés, pré­fé­rant une voix claire et « à blanc ». Dans ses mis­sions, la Com­mis­sion de­vrait éga­le­ment fixer le tem­po des deux tours et no­tam­ment re­com­man­der de fer­mer les bu­reaux à 20 heures, pour évi­ter que les élec­teurs ne soient in­fluen­cés par les son­dages of­fi­cieux que dif­fusent les ré­seaux so­ciaux ou les mé­dias étran­gers.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.