CHEZ NOUS PAR LU­CAS BEL­VAUX

L'Obs - - Critiques - P. M.

Drame fran­çais, avec Emi­lie De­quenne, And­ré Dus­sol­lier, Ca­the­rine Ja­cob, Anne Ma­ri­vin (1h54).

« Chez nous », c'est-à-dire en France et dans le Nord, cette ré­gion que les guerres et les ré­vo­lu­tions in­dus­trielles ont bou­le­ver­sée, plon­geant dans le désar­roi une po­pu­la­tion at­ta­chée à sa terre, ses tra­di­tions, ses va­leurs. Désar­roi que semble ne pas connaître Pau­line (Emi­lie De­quenne), in­fir­mière à do­mi­cile qui se dé­voue pour les autres. Elle est po­pu­laire dans sa ville, et c’est bien ce qui at­tire sur elle l’at­ten­tion d’un par­ti d’ex­trême droite. Com­ment la fille d’un an­cien mé­tal­lur­giste mi­li­tant de gauche (Pa­trick Des­camps) peut-elle se lais­ser sé­duire au point d’être can­di­date d’un par­ti dont elle sait si peu? C’est ce que Lu­cas Bel­vaux en­tend mon­trer. Alors, oui, « Chez nous » est un film de par­ti pris, et on voit mal au nom de quel prin­cipe il convien­drait de lui en faire grief. Le point de vue tran­ché puise ses ra­cines dans une terre que Lu­cas Bel­vaux et Jé­rôme Le­roy, le cos­cé­na­riste, ont fouillée, de même qu’ont été étu­diés le vo­ca­bu­laire et les at­ti­tudes des di­ri­geantes blondes qui ont ser­vi de mo­dèle au per­son­nage in­ter­pré­té par Ca­the­rine Ja­cob. Si au­cun film ne peut pré­tendre mo­di­fier les opi­nions, le ci­néma est fait pour don­ner à s’in­ter­ro­ger. En ce­la, « Chez nous » at­teint ses ob­jec­tifs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.