O LES TEN­DANCES DE “L’OBS”

Com­ment être à la mode cal­vi­niste?

L'Obs - - Sortir - Par SO­PHIE FON­TA­NEL

Pre­mier dé­fi­lé de Raf Si­mons en tant que di­rec­teur ar­tis­tique de la marque Cal­vin Klein, il y a quinze jours à New York. Evi­dem­ment, ça a fait et le buzz, et le job. Ce que c’était : réus­si, éla­bo­ré, ef­fi­cace. La Mode pour tous vou­drait s’at­tar­der sur un look en par­ti­cu­lier. Au 40e pas­sage, un man­ne­quin res­sem­blant à une jeune Brooke Shields (ex-égé­rie Cal­vin Klein) dé­file avec tout sim­ple­ment une che­mise de de­nim brut en­trée dans un jean brut. Et des san­tiags. La ri­gueur de la mise est so Cal­vin et so Si­mons. Bien vite, c’est ce look qu’on voit le plus sur les ré­seaux so­ciaux. Tout le monde « le veut ». Et c’est pas­sion­nant. Le ta­lent d’un créa­teur, en mode, n’est pas for­cé­ment de ra­jou­ter une manche là où il n’y en a pas, mais de sa­voir pro­po­ser aux gens (au mi­lieu d’in­ven­tions plus com­plexes, comme il y en avait à ce show) quelque chose qu’ils peuvent faire non pas eux-mêmes mais par eux-mêmes. Tous les amou­reux de la mode vont faire ce que j’ai fait : fon­cer ache­ter un jean brut pas trop mou­lant et une che­mise en de­nim brut avec les bou­tons de nacre, à pres­sions. N’al­lez pas croire que cette quête soit fa­cile. Sou­dain, c’est la merde. Sou­dain, au­cun jean ne cor­res­pond à ce­lui qu’on a vu au show. Par ailleurs, wel­come pour trou­ver la che­mise. Parce que je vous aime, je vous en si­gnale un stock des an­nées 1980 chez Ken Claude, au 55, rue de Tu­renne à Pa­ris. Si vous al­lez re­gar­der cette chro­nique on­line, vous ver­rez que j’ai pu me re­faire le look, en bonne ob­ses­sion­nelle. Mais il y a un hic. Ce que je n’ai pas, là, c’est la nou­velle éti­quette des jeans Cal­vin Klein. Est-ce grave, vous me di­rez ? Un peu quand même car elle est cou­sue à l’ar­rière du jean, est énorme, en cuir blanc, et la pho­to de Brooke Shields po­sant pour Cal­vin en 1979 est sé­ri­gra­phiée (en­fin, quasi) des­sus. Quand ça sor­ti­ra dans le com­merce (fin de l’été), tout le monde ver­ra que moi, aïe aïe aïe, j’ai pas l’éti­quette et que j’ai un look fic­tif. Je vi­vrai un mo­ment dur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.