LE FN PARLE À LA FI­NANCE

L'Obs - - Sommaire -

Une vic­toire de Le Pen à la pré­si­den­tielle? Le scé­na­rio est au­jourd’hui pris au sé­rieux par les mar­chés fi­nan­ciers. Pour preuve, plu­sieurs grandes ins­ti­tu­tions in­ter­na­tio­nales (les banques UBS et Bar­clays, le fonds d’in­ves­tis­se­ment Bla­ckRock) viennent de sol­li­ci­ter le Front na­tio­nal afin d’en sa­voir plus sur son pro­gramme éco­no­mique, en par­ti­cu­lier sur sa stra­té­gie pour sor­tir de l’eu­ro. Se­lon l’agence fi­nan­cière Bloom­berg, des ren­contres ont eu lieu ré­cem­ment au siège du par­ti d’ex­trême droite, entre des équipes d’ana­lystes de ces ins­ti­tu­tions et les conseillers éco­no­miques de Ma­rine Le Pen, Ber­nard Mo­not, Mi­kaël Sa­la ou Phi­lippe Mu­rer. Ren­contres qui ont don­né lieu à des si­tua­tions as­sez co­casses. « Quand la salle de réunion était fer­mée, nous échan­gions en an­glais, ra­conte un par­ti­ci­pant. En re­vanche, dès qu’elle s’ou­vrait, les gens du Front na­tio­nal se re­met­taient à par­ler fran­çais. Nous leur avons de­man­dé pour­quoi ce chan­ge­ment. “Ma­rine Le Pen nous in­ter­dit de nous ex­pri­mer en an­glais”, ont-ils ré­pon­du. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.