FILLON N’ÉCOUTE QUE NKM ET SOLÈRE

L'Obs - - Le Telephone Rouge -

Hen­ri de Cas­tries, l’ex-pa­tron du puis­sant groupe d’as­su­rances AXA, a-t-il pe­sé sur le pro­jet de son ami Fran­çois Fillon, no­tam­ment sur la Sé­cu­ri­té so­ciale? Non, as­sure Pierre Da­non, di­ri­geant d’en­tre­prise et très proche de l’an­cien Pre­mier mi­nistre. « Hen­ri n’a eu au­cune in­fluence sur le pro­jet san­té, zé­ro! Je ne l’ai ja­mais vu dans une réunion, pas une seule fois en trois ans, je n’ai ja­mais vu une note en­voyée par Hen­ri. » L’homme est d’au­tant plus ca­té­go­rique qu’il a été, sou­ligne-t-il, en pre­mière ligne: « Avec Fran­çois Bou­vard [an­cien di­rec­teur gé­né­ral de la so­cié­té de conseil McKin­sey, NDLR], on a été la che­ville ou­vrière du pro­jet. S’il y avait eu une in­fluence, je l’au­rais sen­tie. » Se­lon Da­non, seuls deux élus ont in­flé­chi le pro­gramme du vain­queur de la pri­maire. « En re­ve­nant d’un ca­fé avec NKM, Fran­çois Fillon m’a dit: “Pierre, on a tout faux, on a ra­té la ques­tion des tra­vailleurs in­dé­pen­dants dans le pro­gramme numérique” », ra­conte-t-il. L’autre in­flexion est ve­nue se­lon lui du dé­pu­té Thier­ry Solère, qui a aler­té l’équipe Fillon sur la ques­tion du mi­ni­mum vieillesse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.