OPÉ­RA­TION HULOT

L'Obs - - Grand Formats - S. R.

« Il n’ira pas. Il ne fran­chi­ra pas le Ru­bi­con. » Da­niel Cohn-Ben­dit, qui vient d’an­non­cer son sou­tien of­fi­ciel à Em­ma­nuel Ma­cron, est per­sua­dé que Ni­co­las Hulot ne l’imi­te­ra pas et res­te­ra sur son quant-à-soi éco­lo, en ob­ser­va­teur at­ten­tif des pro­grammes de tous les can­di­dats à l’élec­tion pré­si­den­tielle. Pour­tant, de nom­breux si­gnaux pour­raient faire pen­ser le contraire. « Ni­co­las a sou­vent Ma­cron au bout du fil de­puis que ce der­nier a lan­cé sa can­di­da­ture, as­sure un proche. Ça s’est in­ten­si­fié ces der­niers temps. Ma­cron a re­pris son idée de Gre­nelle de l’ali­men­ta­tion. » Ex-por­te­pa­role de la Fon­da­tion Hulot, Mat­thieu Or­phe­lin vient d’an­non­cer son ral­lie­ment au pa­tron d’En Marche ! Le can­di­dat du camp des « pro­gres­sistes » compte aus­si dans son équipe son an­cien condis­ciple de l’ENA, Au­ré­lien Le­che­val­lier, comme con­seiller di­plo­ma­tique. Ce der­nier, qui fut con­seiller au­près de Ni­co­las Hulot quand il était en­voyé spé­cial de Fran­çois Hol­lande pour la pro­tec­tion de la pla­nète, joue au­jourd’hui les in­ter­mé­diaires entre les deux hommes. Sa mis­sion : convaincre « l’homme qui ne s’en­gage ja­mais », se­lon la for­mule de CohnBen­dit, à sor­tir de sa neu­tra­li­té. « Il ne bou­ge­ra pas », main­tient « Da­ny ». « Au­jourd’hui, l’heure n’est pas au décryptage des pro­grammes des uns et des autres, ajoute-t-il. Il n’y a qu’une seule ques­tion qui vaut en ce mo­ment : qui peut em­pê­cher Ma­rine Le Pen d’ar­ri­ver à l’Ely­sée. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.