Fran­cis Ve­ber n’amuse plus

UN ANI­MAL DE COM­PA­GNIE, DE FRAN­CIS VE­BER. THÉÂTRE DES NOU­VEAU­TÉS, PA­RIS-9E, RENS. : 01-47-70-52-76.

L'Obs - - Critiques - J. N.

Au lieu du york­shire que Ch­ris­tine (Noé­mie de Lattre) convoi­tait, Hen­ri, son ma­ri (Sté­phane Freiss), lui offre un pois­son rouge. Pour­quoi ou­vrir ain­si les hos­ti­li­tés ? Il n’en sait rien et l’au­teur lui-même semble n’en avoir rien à fiche. De son cô­té, Ch­ris­tine re­cueille chez eux un co­pain casse-pieds (Phi­lippe Vieux) qui vient de se faire lar­guer mais se console dans les bras d’une pros­ti­tuée cau­ca­sienne, don­zelle à qui Hen­ri (le ha­sard se montre par­fois far­ceur) fit un en­fant cinq ans plus tôt. Vous avez en­vie de pas­ser votre soi­rée en com­pa­gnie de ce sot « Ani­mal » ? Vi­sion­nez plu­tôt votre DVD de « la Chèvre ». Fran­cis Ve­ber n’a ja­mais été abon­dant en mots d’es­prit mais il avait une grande ap­ti­tude à ima­gi­ner des si­tua­tions co­miques. Du « Jouet » au « Dî­ner de cons », il a sou­le­vé des mil­lions de rires. N’au­rait-il pas dou­blé ce cap dont par­lait An­dré Rous­sin, à par­tir du­quel on écrit de mieux en mieux des pièces de moins en moins bonnes ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.