Jé­rôme Du­bus, élu LR de Pa­ris, re­joint Ma­cron

L'Obs - - Sommaire - MAËL THIER­RY

C’est un nou­veau sou­tien ve­nu de la droite pour Em­ma­nuel Ma­cron. Le con­seiller de Pa­ris Les Ré­pu­bli­cains Jé­rôme Du­bus (pho­to), qui fut long­temps le dé­lé­gué gé­né­ral du Me­def en Ile-de-France (de 2003 à 2015), re­joint le lea­der d’En Marche ! « Une dé­ci­sion com­pli­quée, après trente-cinq ans dans la fa­mille de la droite li­bé­rale », dit cet élu du 17e ar­ron­dis­se­ment, qui avait sou­te­nu son ami Jean-Fran­çois Co­pé, puis Alain Jup­pé à la pri­maire de la droite. Mais l’an­cien se­cré­taire na­tio­nal de l’UMP char­gé de la crois­sance et des nou­velles li­ber­tés éco­no­miques es­time au­jourd’hui, après le Pe­ne­lo­pegate, que l’an­cien mi­nistre de l’Eco­no­mie de Fran­çois Hol­lande est l’homme de la si­tua­tion : « Compte te­nu du manque de cré­di­bi­li­té et de la fra­gi­li­sa­tion de Fran­çois Fillon, ce­lui qui est ca­pable de ré­for­mer la France, c’est Em­ma­nuel Ma­cron. L’un peut y ar­ri­ver en ras­sem­blant, l’autre est dans un tel état que même s’il était élu, ce­la ne lui per­met­trait pas d’avan­cer. » Du­bus, qui di­rige une en­tre­prise de lo­ge­ment so­cial, as­sure que la cote du can­di­dat d’En Marche ! est d’ailleurs au beau fixe dans les mi­lieux pa­tro­naux : « Il a re­pris les de­mandes faites par les chefs d’en­tre­prise, il est très pro-bu­si­ness. C’est le seul can­di­dat qui ait ap­pro­ché l’en­tre­prise d’un peu près. » Reste dé­sor­mais pour l’élu de droite à s’ha­bi­tuer à se re­trou­ver aux cô­tés d’ad­joints PS d’Anne Hi­dal­go ral­liés à Ma­cron, aux­quels il s’op­pose dans son ar­ron­dis­se­ment et au conseil de Pa­ris.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.