Al­ler simple

A en­vi­ron 240 ki­lo­mètres au sud du cercle po­laire arc­tique, Nuuk, la plus grande ville du Groen­land et plus pe­tite ca­pi­tale du monde, n’est pas qu’une simple étape sur la route des glaces

L'Obs - - Sommaire - Par HU­BERT PROLONGEAU

Nuuk, ca­pi­tale du Groen­land

C’est une pe­tite ville im­mer­gée sur une terre de fan­tasmes, de rêves d’ex­plo­ra­teurs vers la ban­quise arc­tique. Loin­taine, inconnue, re­pliée sur elle-même, Nuuk pour­rait nous don­ner des fris­sons avec son cli­mat rude et ses 16 000 ha­bi­tants. C’est au contraire un havre de paix au charme gla­cé où il est agréable de s’at­tar­der avant d’ex­plo­rer le fas­ci­nant Groen­land en hi­ver ou au prin­temps.

CULTURE ARC­TIQUE

Nuuk a consa­cré à son his­toire deux mu­sées. Le pre­mier est le Mu­sée na­tio­nal, dont les pièces les plus cé­lèbres sont les spec­ta­cu­laires mo­mies de Qi­la­kit­soq. Il ras­semble une col­lec­tion d’ob­jets, de vê­te­ments, d’armes qui trans­portent au temps du film des an­nées 1920 « Na­nouk l’es­qui­mau ». Plus contem­po­rain, le Nuuk Kunst­mu­seum pro­pose des ex­po­si­tions per­ma­nentes et tem­po­raires d’oeuvres ins­pi­rées par le Groen­land: on y passe des toiles ro­man­tiques du Da­nois Ema­nuel Pe­ter­sen à des pein­tures et sculp­tures plus ré­centes et plus re­ven­di­ca­tives. Les ama­teurs de mo­bi­lier vin­tage pour­ront se rendre à la mai­son de Niels Lynge, un pas­teur, peintre à ses heures per­dues, et dont la jo­lie de­meure trans­for­mée en mu­sée est un par­fait exemple de l’ha­bi­tat des fif­ties.

UR­BA­NISME CODIFIÉ

Bleu pour les lo­caux tech­niques, vert pour l’ad­mi­nis­tra­tion, jaune pour le mé­di­cal et rouge pour le re­li­gieux : tout un code de cou­leurs ré­gis­sait la construc­tion des mai­sons de la ville de Nuuk. Si au­jourd’hui leur at­tri­bu­tion a per­du de sa ri­gueur, toutes ces bâ­tisses co­lo­rées amènent un peu d’éclat ur­bain. En dé­am­bu­lant dans le centre-ville, on ad­mire aus­si quelques oeuvres d’art et la belle réus­site ar­chi­tec­tu­rale en verre et bois qu’est le bâ­ti­ment du gou­ver­ne­ment. L’ur­ba­nisme de Nuuk est d’ailleurs en pleine évo­lu­tion. Les grandes barres de bé­ton des an­nées 1960, construites par les Da­nois pour re­lo­ger de ma­nière for­cée les chas­seurs groen­lan­dais, sont ain­si pe­tit à pe­tit rem­pla­cées par de jo­lies mai­son­nettes ty­piques en bois.

L’AP­PEL DU FJORD

Nuuk ne se­rait rien sans son ord. Au-de­là de la lu­mière si par­ti­cu­lière que dé­gage l’océan Arc­tique, ce der­nier est un ap­pel à une échap­pée ma­ri­time. Se­lon la sai­son, les ice­bergs se­ront plus ou moins nom­breux, mais s’ap­pro­cher par la mer de la cé­lèbre mon­tagne Ser­mit­siaq est un spec­tacle gri­sant. D’au­tant qu’à la nuit tom­bée (vers 16 heures) il n’est pas rare de voir les fa­meuses au­rores bo­réales. Et si ce­la n’était pas le cas, vous ne ren­tre­rez tout de même pas bre­douille. Le ord, très pois­son­neux, per­met aux pê­cheurs dé­bu­tants de se prendre pour le ca­pi­taine Achab : une simple ligne plon­gée au bon en­droit, et ce sont plu­sieurs proies que l’on ra­mène dans son as­siette.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.