DE LA VACHE AU “VAC­CIN”

L'Obs - - Passe/Present -

Si l’on dé­ve­loppe une fois cer­taines ma­la­dies conta­gieuses, on en est pro­té­gé à vie. Les Chi­nois avaient com­pris le prin­cipe de l’im­mu­ni­sa­tion avant tout le monde. Au xviiie siècle, les Eu­ro­péens l’em­pruntent aux Ot­to­mans pour lut­ter contre la va­riole : à l’aide d’ai­guilles, on ino­cule le mal pour s’en pré­mu­nir. La tech­nique est ris­quée. Le mé­de­cin an­glais Ed­ward Jen­ner (1749-1823) trouve la pa­rade. Il constate que les fer­miers n’at­trapent ja­mais la va­riole alors qu’à force de traire, leurs mains se couvrent de pus­tules de la vac­cine, ma­la­die cou­sine propre à la vache. Il a donc l’idée, en 1796, d’ino­cu­ler non pas la va­riole elle-même, mais sa forme bo­vine. Le vac­cin et né.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.