Gé­nial Kea­ton

LES FIAN­CÉES EN FO­LIE, PAR BUS­TER KEA­TON. CO­MÉ­DIE AMÉ­RI­CAINE, AVEC BUS­TER KEA­TON, RUTH DWYER (1925, 1H02).

L'Obs - - Critiques - P. M.

Que dire d’un film dont la pre­mière moi­tié est ex­cel­lente, et la se­conde, gé­niale ? Dans un pre­mier temps, Bus­ter Kea­ton dé­ploie la lo­gique im­pa­rable de son ci­né­ma pour des­si­ner le por­trait d’un ti­mide pa­ra­ly­sé par les femmes. Les­quelles, en­suite, par di­zaines, par cen­taines, se ruent sur lui, qui n’a alors d’autre par­ti que la fuite. Si les femmes le forcent à cou­rir, s’im­pose une autre lo­gique, tout aus­si im­pa­rable : c’est le réel qui mar­ty­rise le per­son­nage, le contraint à s’éva­der d’un monde qui semble lui en vou­loir au point de ten­ter de l’écra­ser sous une ava­lanche de blocs de pierre, à la­quelle il n’échappe que par mi­racle. Par mi­racle ? Non, car Bus­ter Kea­ton est tou­jours le plus fort. Il puise en lui-même une éner­gie hors du com­mun et sur­monte tous les obs­tacles. Sauf ceux qui s’in­ter­posent entre les lèvres de son ai­mée et les siennes. Il fau­dra que le film prenne fin, pour que ces deux-là puissent s’ai­mer. Ce chef-d’oeuvre de plus de quatre-vingt-dix ans d’âge est pro­po­sé dans une ver­sion su­per­be­ment res­tau­rée, où se re­marquent les traces du Tech­ni­co­lor d’an­tan, pé­tales de roses rouges dans un buis­son bistre.

Bus­ter Kea­ton et Ruth Dwyer.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.