Dans le ré­tro

Traits d’union entre montres mo­dernes et an­ciennes, les mo­dèles vin­tage rendent hom­mage aux plus belles réus­sites de l’his­toire de l’hor­lo­ge­rie

L'Obs - - Tendances - Par HER­VÉ BORNE

LA RÉ­FÉ­RENCE

La mode du « vin­tage » n’a pas lieu que dans le ves­tiaire. Elle se porte aus­si au poi­gnet. Quand les mo­dèles re­prennent les lignes des plus cé­lèbres montres an­ciennes, on parle de ré­édi­tions. Quand ils rendent hom­mage à des styles d’an­tan, il s’agit d’ins­pi­ra­tion. Par­mi les ré­édi­tions les plus re­mar­quables, celle du ch­ro­no­graphe « Mon­za » créé par Jack Heuer en 1976 en cé­lé­bra­tion du pre­mier titre de cham­pion du monde de Ni­ki Lau­da chez Fer­ra­ri. Son boî­tier de forme cous­sin ins­pi­ré des gar­de­temps des an­nées 1920 re­vient donc sur le de­vant de la scène, au même titre que son échelle ta­chy­mé­trique et son bra­ce­let en cuir per­fo­ré. Une nou­veau­té sé­dui­sante, fi­dèle à son an­cêtre, qui prouve qu’une belle montre ne se dé­mode ja­mais. Si TAG Heuer puise dans son pas­sé, Bell & Ross re­met au goût du jour les chro­no­graphes des pi­lotes des an­nées 1940, March LA.B n’a d’yeux que pour les an­nées 1950 alors que Lip ré­édite la montre que Charles de Gaulle por­tait lors­qu’il était pré­sident.

Ch­ro­no­graphe « Heuer Mon­za » en ti­tane, 42 mm, mou­ve­ment au­to­ma­tique, TAG Heuer, prix sur de­mande.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.