Les hol­lan­dais penchent pour Ma­cron

L'Obs - - Le Telephone Rouge - SERGE RAFFY

Lun­di soir, comme chaque se­maine de­puis quelques mois, le der­nier car­ré des fi­dèles de Fran­çois Hol­lande s’est réuni au mi­nis­tère de l’Agri­cul­ture, chez Sté­phane Le Foll (pho­to), pour faire le point de la si­tua­tion po­li­tique. L’im­mense ma­jo­ri­té des pré­sents, en­vi­ron une cin­quan­taine d’élus, dont les mi­nistres Mi­chel Sa­pin et An­dré Val­li­ni, est dé­sor­mais convain­cue que Be­noît Ha­mon va dans le mur et qu’il n’est plus en état de ras­sem­bler la gauche. Cer­tains ont même pro­phé­ti­sé un score de pre­mier tour en des­sous de 10% et es­timent qu’il ne faut plus traî­ner pour sou­te­nir Em­ma­nuel Ma­cron.

« Pour­quoi at­tendre? s’in­ter­roge un dé­pu­té so­cia­liste. Ha­mon n’est pas ca­pable de réunir sa propre fa­mille. Com­ment pour­rait-il élar­gir son élec­to­rat et gri­gno­ter des voix à Mé­len­chon ? La si­tua­tion est trop grave pour ter­gi­ver­ser. » Sté­phane Le Foll, maître de cé­ré­mo­nie, a cal­mé les ar­deurs des plus im­pé­tueux en leur de­man­dant de res­pec­ter la de­mande du pré­sident de la Ré­pu­blique d’at­tendre jus­qu’au 24 mars. Jusque-là, il faut « faire sem­blant » de sou­te­nir Ha­mon en l’im­plo­rant de faire un geste vers les hol­lan­dais, « sans trop y croire ». Sou­te­nir Ha­mon en vo­tant Ma­cron, c’est le nou­veau jeu des so­cia­listes. La po­li­tique est un art de l’es­quive.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.