PÉ­CRESSE PERD CONTRE BAR­TO­LONE

L'Obs - - Le Telephone Rouge - JU­LIEN MAR­TIN

Bat­tu par Va­lé­rie Pé­cresse aux élec­tions ré­gio­nales en Ile-de-France, Claude Bar­to­lone vient de prendre sa re­vanche dans les pré­toires. Le ju­ge­ment est tom­bé ce 2 mars. Le TGI de Paris a es­ti­mé que le can­di­dat so­cia­liste et son di­rec­teur de cam­pagne n’avaient pas dif­fa­mé la nou­velle pré­si­dente LR de la ré­gion. Rap­pel des faits: en pleine cam­pagne, les 1er et 2 oc­tobre 2015, à la suite de la découverte de tracts de cette der­nière dans les lo­caux de la mai­rie de Li­zy-sur-Ourcq (Seine-et-Marne), Claude Bar­to­lone avait dé­non­cé « le pire mé­lange des genres, à sa­voir l’uti­li­sa­tion de fonc­tion­naires du ser­vice pu­blic à des fins de pro­pa­gande élec­to­rale ». Tan­dis que Luc Car­vou­nas s’était ému d’un « dé­tour­ne­ment de moyens pu­blics ». Va­lé­rie Pé­cresse avait alors at­ta­qué les deux hommes en jus­tice. Mais les ma­gis­trats de la 17e chambre cor­rec­tion­nelle ont donc consi­dé­ré qu’il n’en était rien, car ils étaient de « bonne foi ». Si le ju­ge­ment est dé­fi­ni­tif, la pa­tronne d’Ile-deF­rance n’ayant pas fait ap­pel, un match re­tour ju­di­ciaire se pro­file néan­moins dans une autre af­faire. Du­rant l’entre-deux-tours de ces mêmes élec­tions ré­gio­nales, Pé­cresse avait éga­le­ment at­ta­qué Bar­to­lone pour in­jure quand ce­lui-ci avait dé­cla­ré, dans une interview à « l’Obs », qu’elle dé­fen­dait la « race blanche ». Mais ce pro­cès n’est pas pré­vu avant la fin de 2018.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.