L’HÉ­RI­TIER DU PEINTRE AP­PELLE HOL­LANDE À L’AIDE

L'Obs - - Le Telephone Rouge -

Dans un cour­rier da­té du 27 fé­vrier, Pierre Va­sa­re­ly, pe­tit-fils du cé­lèbre peintre Vic­tor Va­sa­re­ly dont il est le lé­ga­taire uni­ver­sel, et qui pré­side la fon­da­tion du même nom, lance un ap­pel à l’aide au pré­sident de la Ré­pu­blique, Fran­çois Hol­lande, afin de re­mettre la main sur des cen­taines d’oeuvres ori­gi­nales de l’ar­tiste. Celles-ci au­raient été « illé­ga­le­ment ex­por­tées sur le sol amé­ri­cain (Chi­ca­go, hier, Por­to Ri­co, au­jourd’hui) par Mi­chèle Ta­bur­no [se­conde épouse de feu Yva­ral, le fils de l’ar­tiste et père de Pierre Va­sa­re­ly, NDLR] au mé­pris de dé­ci­sions de jus­tice la condam­nant à les res­ti­tuer », écrit le lé­ga­taire dans sa mis­sive, que « l’Obs » a pu consul­ter. Se­lon lui, il y au­rait ur­gence: « Cette per­sonne, non contente de les avoir sous­traites illé­ga­le­ment les com­mer­cia­lise, am­pu­tant ain­si dé­fi­ni­ti­ve­ment le pa­tri­moine fran­çais et le pri­vant en même temps des re­cettes fis­cales liées. » La suc­ces­sion Va­sa­re­ly fait l’ob­jet d’une fé­roce ba­taille ju­di­ciaire de­puis une ving­taine d’an­nées à la suite d’un ar­bi­trage très contes­té. Ce­lui-ci avait pri­vé la fon­da­tion de 400 oeuvres au pro­fit des deux fils de l’ar­tiste. Ju­gée « frau­du­leuse », cette sen­tence ar­bi­trale a été an­nu­lée par la Cour de Cas­sa­tion en no­vembre 2015. Mal­gré cette dé­ci­sion or­don­nant la res­ti­tu­tion des ta­bleaux, la fon­da­tion peine à les ré­cu­pé­rer. Une pro­cé­dure ju­di­ciaire a éga­le­ment été en­ga­gée au ci­vil et au pé­nal par la fon­da­tion à l’en­contre de Me Yann Streiff afin de ré­cu­pé­rer les 87 oeuvres re­çues par l’avo­cat en paie­ment d'ho­no­raires dans le cadre de l’ar­bi­trage. Les au­diences au ci­vil pour­raient se te­nir en juin pro­chain.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.