HU­MEUR

L'Obs - - Critiques - J. G. Par JÉ­RÔME GAR­CIN

En fond de scène, il manque un pré­sident de la Ré­pu­blique. Le pro­chain. Ça ne va pas tar­der. Les por­traits of­fi­ciels des quatre pré­cé­dents, Mit­ter­rand, Chi­rac, Sar­ko­zy et Hol­lande, sont en ef­fet ac­cro­chés sur un pan­neau, der­rière un ri­deau pourpre qui les dé­voile l’un après l’autre, à me­sure qu’Oli­vier Broche, alias Her­vé Lau­gier, en évoque le sou­ve­nir. Car Her­vé Lau­gier – un phy­sique de pe­tit per­son­nage de Sem­pé qui man­ge­rait bio et se­rait ins­crit au MoDem – les a très bien connus, nos pré­si­dents. Très, très bien. Avec cha­cun, qu’il fût de gauche ou de droite, il a en­tre­te­nu une cor­res­pon­dance as­si­due et pri­vée. Il ne leur a rien ca­ché de ses dé­boires sen­ti­men­taux (Her­vé a été mé­cham­ment quit­té par Ma­de­leine), de ses pro­blèmes in­tes­ti­naux, de ses sou­cis pro­fes­sion­nels (il cu­mule les CDD), de la fugue de sa chatte Tchou­pette ou, pen­dant ses congés, de son éva­lua­tion des huîtres d’Ar­ca­chon, un temps trop lai­teuses. Et pen­dant trente ans, les chefs de l’Etat suc­ces­sifs lui ont ré­pon­du. Avec, tou­jours, la même lettre-type, à en-tête de l’Ely­sée, le re­mer­ciant de sa fi­dé­li­té et l’as­su­rant que ses re­marques se­raient prises en consi­dé­ra­tion. Une lettre-type, en­voyée par un se­cré­ta­riat per­pé­tuel, que seules une in­son­dable so­li­tude et une my­tho­ma­nie ga­lo­pante poussent Her­vé Lau­gier à in­ter­pré­ter avec ef­fu­sion (dans une des meilleures scènes du spec­tacle, il se livre à un dé­li­rant et pos­tillon­nant comparatif entre deux cour­riers ab­so­lu­ment iden­tiques, l’un étant si­gné Mit­ter­rand, son chou­chou, son bel-écri­vain, et l’autre, Chi­rac, qu’il juge vrai­ment trop dé­sin­volte). Emou­vante et hi­la­rante dé­tresse du ci­toyen désoeu­vré qui s’in­vente une re­la­tion pri­vi­lé­giée avec le pre­mier des Fran­çais afin de se haus­ser du col et d’oc­cu­per le temps. Après avoir triom­phé au Rond-Point l’au­tomne der­nier, « Moi et Fran­çois Mit­ter­rand », sa­vou­reux exer­cice de style de l’ou­li­pien Her­vé Le Tel­lier, dé­barque au Théâtre La Pé­pi­nière (Paris-2e) en pleine cam­pagne pré­si­den­tielle. C’est le mo­ment idéal pour al­ler ap­plau­dir le for­mi­dable co­mé­dien Oli­vier Broche, qui in­car­nait le ga­min des Des­chiens gi­flé par Fran­çois Mo­rel et, dans « Ins­tants cri­tiques », l’hy­per­bo­lique Jean-Louis Bo­ry. Et pour s’as­su­rer que si tout va bien­tôt chan­ger, rien ne va donc chan­ger. Car le se­cré­ta­riat de l’Ely­sée conti­nue­ra d’adres­ser, à tous les Her­vé Lau­gier de France et de Na­varre, la même lettre-type leur ex­pri­mant, avec une royale po­li­tesse, la par­faite in­dif­fé­rence du pou­voir ré­pu­bli­cain.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.