Gal­way on the way

On se laisse en­voû­ter par les charmes fes­tifs et gas­tro­no­miques de cette ville si­tuée sur la côte ouest de l’Ir­lande, au coeur du Con­ne­ma­ra

L'Obs - - Tendances - Par MA­RIA CANABAL

Es­tu­dian­tine et vi­vante, Gal­way garde un es­prit bo­hème avec ses échoppes et pe­tits pubs tra­di­tion­nels où l’on tire la Guin­ness de­puis deux cents ans. Pro­té­gée par les îles d’Aran, la ville, cou­pée en deux par le fleuve Cor­rib, est un joyau mé­dié­val qui in­vite à la flâ­ne­rie. No­tam­ment en juillet, avec le Gal­way In­ter­na­tio­nal Arts Fes­ti­val, ac­cueillant écri­vains, mu­si­ciens, ac­teurs et ar­tistes de rue... Rien de tel pour dé­cou­vrir le centre his­to­rique sillon­né de ca­naux et de ruelles tor­tueuses jus­qu’à l’im­po­sant châ­teau des Lynch, té­moi­gnage vi­brant de l’ar­chi­tec­ture go­thique ir­lan­daise. Avant d’al­ler tes­ter quelques adresses gour­mandes que nous avons spé­cia­le­ment sé­lec­tion­nées.

L’AP­PEL DE L’HUÎTRE

Ama­teurs d’huîtres, ré­jouis­sez-vous ! Les rives de la baie de Gal­way pro­duisent les meilleurs spé­ci­mens du monde. La na­tive oys­ter (plate), en sai­son de sep­tembre à avril, est la reine in­con­tes­tée avec son goût d’herbe cou­pée. Les rock oys­ters, en sai­son toute l’an­née, ont un goût de me­lon et de concombre. Cô­té dé­gus­ta­tion, ren­dez-vous au Mar­tine’s, res­tau­rant ou­vert en 1902, au McDo­nagh’s (qui fait aus­si fish & chips), au O’Gra­dy’s on the Pier (à 5 km de Gal­way) ou au Mo­ran’s Oys­ter Cot­tage, où vous se­rez re­çu par la sep­tième gé­né­ra­tion d’écailleurs ! Mar­tine’s of Quay Street, 21 Quay Street. McDo­nagh’s, 22 Quay Street. O’Gra­dy’s on the Pier, Sea­point, à Bar­na. Mo­ran’s Oys­ter Cot­tage, The Weir, à Kil­col­gan.

LA CUI­SINE DE JESS

Un cot­tage vert pomme : à l’in­té­rieur, des murs en gra­nit ap­pa­rent avec des éta­gères pleines de pots de pi­ckles et un por­trait gi­gan­tesque en noir et blanc d’une ma­riée aux yeux in­croya­ble­ment clairs por­tant un manteau mao­ri en plumes et un im­po­sant pen­den­tif en jade. La ma­riée est la grand-mère de Jess Mur­phy, la chef néo-zé­lan­daise qui a pro­fon­dé­ment trans­for­mé la gas­tro­no­mie ir­lan­daise. Soles trans­lu­cides, cou­teaux à l’aïo­li de ci­tron, bet­te­raves jaunes rô­ties avec des concombres, ru­bans de ca­rotte, feuilles de chou en sa­lade et bei­gnets de fro­mage de chèvre... Le me­nu, lo­cal et bio, pro­pose cinq en­trées, cinq plats et un comp­toir plein de des­serts. Kai Ca­fé and Res­tau­rant, 20 Sea Road.

BOIRE ENTRE LA POIRE ET LE FRO­MAGE

Après avoir ache­té son pain au whis­key à la bou­lan­ge­rie des Grif­fin, di­rec­tion St Nicholas’ Church Square où, près de l’église mé­dié­vale dé­diée au saint pa­tron des ma­rins, se tient chaque sa­me­di le mar­ché des pro­duc­teurs lo­caux. Puis vi­si­tez la bou­tique She­ri­dans Chee­se­mon­gers, in­ra­table avec sa fa­çade vert fla­shy. Au rez-de-chaus­sée, une grande va­rié­té de fro­mages ir­lan­dais, dont cer­tains existent de­puis plus de trois cents ans. Reste à fi­ler prendre un verre à l’étage, trans­for­mé en bar à vins où l’on sa­voure une planche de char­cu­te­rie avec vue sur la ville et son ef­fer­ves­cence. She­ri­dans Chee­se­mon­gers, 14 Church Yard Street.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.