“CRÉER UN NOU­VEAU CIVISME EU­RO­PÉEN”

Le fon­da­teur du think tank Eu­ro­paNo­va et l’au­teur de “Go­mor­ra” lancent un mou­ve­ment pour re­fon­der l’Union eu­ro­péenne

L'Obs - - Dossier - GUILLAUME KLOS­SA et RO­BER­TO SA­VIA­NO

Sommes-nous en train d’as­sis­ter à la fin de l’Eu­rope? Voi­là de­puis près d’un an l’ob­ses­sion qui nous hante et hante de nom­breux ci­toyens du conti­nent. Le dé­bat sur le Brexit a mis en exergue les im­per­fec­tions de l’Eu­rope telle qu’elle a été construite, l’in­adé­qua­tion entre les at­tentes des ci­toyens et ce qu’o re e ec­ti­ve­ment l’Union, l’ab­sence d’une culture ci­vique com­mune mi­ni­male, l’es­sou ement de nos vieilles dé­mo­cra­ties re­pré­sen­ta­tives. Et pour­tant ja­mais de­puis dix ans le sen­ti­ment d’une Eu­rope qui compte dans le monde et porte les va­leurs et les in­té­rêts de ses ci­toyens n’a été si vif, dans un contexte mar­qué par un Brexit pro­gram­mé et l’élec­tion de Do­nald Trump. C’est ce que montrent de­puis neuf mois les ba­ro­mètres et de nom­breuses en­quêtes d’opi­nion comme celles réa­li­sées de­puis le vote bri­tan­nique par la Fon­da­tion Ber­tels­mann. Par­tout en Eu­rope, des ci­toyens, dont beau­coup n’ont ja­mais mi­li­té et pour qui le fé­dé­ra­lisme ne si­gni­fie rien, se re­groupent, dé­battent, ma­ni­festent pour une re­nais­sance de l’es­prit eu­ro­péen. C’est le Mou­ve­ment du 9 Mai, que nous avons lan­cé avec Cé­dric Villa­ni, Cyn­thia Fleu­ry, Mi­chel Bar­nier et Daniel Cohn-Ben­dit (pour ce qui concerne la France), et qui a été re­joint par des per­son­na­li­tés in­at­ten­dues comme Alain Jup­pé ou Wim Wen­ders; ce sont les réunions joyeuses chaque di­manche à Franc­fort, Ber­lin, Bruxelles, etc., des mil­liers de sym­pa­thi­sants de Pulse of Eu­rope, lan­cé par un couple d’avo­cats al­le­mands ; ce sont des ma­ni­fes­ta­tions monstres pour les va­leurs eu­ro­péennes à Var­so­vie, à Bu­ca­rest et ailleurs ; ce sont les flash mobs au­tour de l’« Ode à la joie » qui ras­semblent au Por­tu­gal toutes les gé­né­ra­tions ; ce se­ra ce sa­me­di 25 mars, à l’oc­ca­sion des soixante ans du trai­té de Rome, la pre­mière marche ci­vique pour l’Eu­rope.

Un nou­veau civisme eu­ro­péen émerge qui n’a rien à avoir avec ce­lui de l’après-guerre. Il se nour­rit d’une prise de conscience de va­leurs et d’in­té­rêts com­muns, d’une his­toire en par­tie par­ta­gée et du dé­sir d’in­ven­ter en­semble notre ave­nir dans un monde qui n’est plus oc­ci­den­tal. Les ci­toyens eu­ro­péens veulent plus et mieux d’Eu­rope à un mo­ment où se conjuguent, fait sans pré­cé­dent de­puis la Re­nais­sance, une ré­vo­lu­tion in­dus­trielle et scien­ti­fique ma­jeure, des dé­rè­gle­ments cli­ma­tiques ac­cé­lé­rés, des flux mas­sifs de po­pu­la­tions, la mul­ti­pli­ca­tion des me­naces non éta­tiques ter­ro­ristes et ex­tré­mistes et une in­ter­ro­ga­tion éthique sur l’ave­nir de l’homme à l’heure du trans­hu­ma­nisme, des don­nées de masse et de l’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle. Si­mul­ta­né­ment, nos conci­toyens doutent comme ja­mais de la ca­pa­ci­té de leurs di­ri­geants et des ins­ti­tu­tions exis­tantes à me­ner à bien cette trans­for­ma­tion de l’Eu­rope. En­fin et sur­tout, ils veulent être as­so­ciés de ma­nière concrète et conti­nue à la ré­in­ven­tion du pro­jet eu­ro­péen et pas seule­ment dans le cadre d’élec­tions na­tio­nales ou eu­ro­péennes tous les cinq ans ou de ré­fé­ren­dums ponc­tuels.

Com­ment re­le­ver les dé­fis concrets qui se pré­sentent ? D’abord, ras­sem­bler tous ceux qui en Eu­rope croient que notre ave­nir com­mun est en­semble et veulent, sans idées re­çues ni ta­bous, in­ven­ter une nou­velle page de la dé­mo­cra­tie eu­ro­péenne. C’est dans cet es­prit que s’ins­crit le pro­jet Ci­vi­co Eu­ro­pa, qu’une cin­quan­taine de lea­ders d’opi­nion du conti­nent, dont huit an­ciens chefs d’Etat et de gou­ver­ne­ment, ont dé­ci­dé de lan­cer en­semble cette se­maine. En­suite être à l’écoute des pré­oc­cu­pa­tions des ci­toyens et les as­so­cier con­crè­te­ment à la construc­tion des fu­tures po­li­tiques eu­ro­péennes et à la me­sure de leur im­pact, c’est la meilleure ma­nière de créer un nou­vel es­prit ci­vique. En­fin, ne pas trop at­tendre du ré­sul­tat des élec­tions pré­si­den­tielles ou gou­ver­ne­men­tales en France, en Al­le­magne et en Ita­lie. Rien ne se fe­ra si les ci­toyens ne s’or­ga­nisent pas col­lec­ti­ve­ment à l’échelle de l’Union pour si­gni­fier leur vo­lon­té de ré­in­ven­ter con­crè­te­ment le pro­jet eu­ro­péen. C’est un dé­fi que nous vous in­vi­tons à re­le­ver en­semble.

Guillaume Klos­sa, au­teur, an­cien sher­pa du groupe de ré­flexion sur l’ave­nir de l’Eu­rope au Conseil eu­ro­péen (der­nier livre « Une jeu­nesse eu­ro­péenne », Gras­set), et Ro­ber­to Sa­via­no, écri­vain et jour­na­liste, sont les co­fon­da­teurs de Ci­vi­co Eu­ro­pa (ci­vi­co. eu) et co­si­gna­taires du rapport « la Voie eu­ro­péenne pour un fu­tur meilleur ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.