Da Sil­va se lâche

L’AVEN­TURE, PAR DA SIL­VA (PIAS).

L'Obs - - Écouter - SO­PHIE DELASSEIN

Le pas­sage à la qua­ran­taine l’a pro­fon­dé­ment li­bé­ré. C’est ce qu’il confie à l’oc­ca­sion de la sor­tie de son sep­tième al­bum, et ce que l’on en­tend tout au long de « l’Aven­ture ». Da Sil­va ne s’en­ferme pas dans un style, il en ex­plore de dif­fé­rents, au gré de son ins­pi­ra­tion et de ses en­vies. Ain­si, le disque s’ouvre sur une mu­sique élec­tro avec « la Seule Per­sonne », l’his­toire d’un amour prêt à bas­cu­ler dans la vio­lence. Une chan­son à l’op­po­sé de « la Ré­pu­ta­tion », ma­gni­fique, clas­sique au pos­sible, sur la « foule qui se dé­foule » et ses « pro­cès d’in­ten­tion » qui laissent sa vic­time à terre. Et dans « Nos vies so­li­taires », des vio­lons es­cortent la voix, qui nous parle d’une so­li­tude mo­derne faite de « par­tages éphé­mères » – com­pre­nez vir­tuels. « L’Aven­ture », meilleure syn­thèse des ta­lents du sur­pre­nant Mon­sieur Da Sil­va.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.