PA­RIS

La baisse des taux de cré­dit et le contexte pré­élec­to­ral ont pro­vo­qué une forte ac­ti­vi­té sur le mar­ché pa­ri­sien de­puis plu­sieurs mois. Mais la pé­nu­rie aug­mente et les prix montent

L'Obs - - L'obs - par YVES LE GRIX

1er, 2e, 3e et 4e ar­ron­dis­se­ments Le coeur his­to­rique Dans le 1er ar­ron­dis­se­ment où l’on trouve beau­coup de pe­tites sur­faces de ca­rac­tère, mais sou­vent sans as­cen­seur, il y a peu de biens à vendre et ja­mais en de­çà de 10 000 €/m2. On re­trouve ces prix à Mon­tor­gueil, un des lieux les plus convi­viaux de la ca­pi­tale. Le Sen­tier et le quar­tier Arts-et-Mé­tiers sont pri­sés mais un peu moins chers, alors que le Ma­rais (3e-4e) remonte à 13 000-14 000 €/m2 pour les beaux ap­par­te­ments. Même le très in­tel­lo quar­tier La­tin s’em­balle: +4,8% en un an, se­lon les no­taires. Les prix montent dans les 6e et 7e ar­ron­dis­se­ments tou­jours les plus chers de Pa­ris. A Saint-Ger­main-des-Prés, à SaintSul­pice et dans le quar­tier fa­mi­lial de Va­vin, il faut comp­ter entre 12000 et 14 000 €/m2 pour des biens clas­siques de qua­li­té. Autre va­leur sûre : le Gros Caillou, entre In­va­lides et le Champ-de-Mars. 8e, 16e et 17e ar­ron­dis­se­ments La rive droite ré­si­den­tielle En de­hors du tri­angle d’or, de l’Al­ma aux Champs-Ely­sées, hors normes, les prix de ces quar­tiers hauss­man­niens res­tent ho­mo­gènes. Les étages éle­vés sont pri­vi­lé­giés, à 11 000-12 000 €/m2, mais le mar­ché des pre­miers étages et des grands ap­par­te­ments com­mence à se dé­grip­per. Le sud du 16e (porte de Saint-Cloud) et le nord du 17e (Epi­nettes) sont les quar­tiers les plus abor­dables à 7000-8000€/m2. 18e, 19e et 20e ar­ron­dis­se­ments Les fau­bourgs po­pu­laires La fo­lie règne dans le haut Mont­martre et aux Ab­besses (18e) où le moindre bien sans dé­faut se vend en une se­maine à 10 000 €/m2, voire 12 000 €/m2 s’il a une vue. Le 19e ar­ron­dis­se­ment reste en moyenne le moins cher de Pa­ris. Les abords du parc des Buttes-Chau­mont et des quais de la Villette sont les plus re­cher­chés. Le 20e, au­tour de Gam­bet­ta, Jour­dain et Na­tion, tient bien le cap, re­mon­tant au­tour de 8 000 €/m2, contre 7 500 €/m2 à Mé­nil­mon­tant. 9e, 10e, 11e et 12e ar­ron­dis­se­ments Les coins bran­chés De Saint-Georges à la rue des Mar­tyrs, le 9e ar­ron­dis­se­ment, quar­tier très ap­pré­cié des cadres comme des ar­tistes pour ses com­merces de qua­li­té, ses théâtres et son ani­ma­tion, flambe. Les prix ont re­joint ceux du 16e ar­ron­dis­se­ment, au-des­sus de 10000 €/m2 pour les beaux ap­par­te­ments. Même hausse dans le 10e ar­chi­bran­ché au­tour du ca­nal Saint-Mar­tin et des Grands Bou­le­vards et dans les 11e et 12e ar­ron­dis­se­ments au­tour du Fau­bourg-SaintAn­toine et de la gare de Lyon, voire de Na­tion. Les pe­tites sur­faces, bien que chères, partent très vite. Les abords de la gare du Nord et de Bel­le­ville sont plus abor­dables, au­tour de 6 800-7 500 €/m2. 13e, 14e et 15e ar­ron­dis­se­ments Le sec­teur sud Le 13e reste le quar­tier le moins cher de la rive gauche, à 7 800-9 500 €/m2 vers la Bi­blio­thèque na­tio­nale et Go­be­lins. Dans le sage 14e ar­ron­dis­se­ment, ap­pré­cié pour sa qua­li­té de vie, la pierre de taille de Montparnasse et de Den­fert remonte à 10000-12000 €/m2. Quar­tier fa­mi­lial par ex­cel­lence, le 15e reste une va­leur sûre, de Beau­gre­nelle à Suf­fren et Conven­tion, et grimpe entre 8 500 et 10 000 €/m2, voire plus dans le nord.

La ca­pi­tale a re­trou­vé son rythme de croi­sière.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.