Brève ren­contre Tom Fried­man, du « New York Times »

Le chro­ni­queur ve­dette du “New York Times” a ren­du vi­site à “l’Obs”. Brillant, et ma­cro­nien en diable

L'Obs - - Sommaire -

On at­tend Tho­mas Fried­man. Il s’est per­du dans les couloirs de « l’Obs », mais fi­nit par trou­ver notre salle à man­ger. Ce­la fait peut-être par­tie, qui sait, du plan mar­ke­ting de son der­nier livre, ti­tré « Mer­ci d’être en re­tard » (éd. Saint-Si­mon). Le re­tard des autres per­met, se­lon lui, d’in­dis­pen­sables ré­flexions.

Le chro­ni­queur du « New York Times », se­rial au­teur de best-sel­lers (no­tam­ment « La Terre est plate »), trois fois prix Pu­lit­zer, s’est fait le chantre du old and slow you can’t down­load, « du vieux et du lent qu’on ne peut pas té­lé­char­ger ». Il cultive le look de cette école-là : che­veu gris et court, sou­rire mous­ta­chu de bou­cher fran­çais, fin gi­let noir sous une veste noire. On le croi­rait pas­teur d’une pe­tite ville amé­ri­caine. Il fuit Twit­ter et Fa­ce­book, vante les « com­mu­nau­tés lo­cales saines » et consi­dère Trump comme le pro­duit mons­trueux des ac­cé­lé­ra­tions du monde. Comme chaque être hu­main a ses contra­dic­tions, il pose à cô­té de son as­siette et de sa ca­nette de Co­ca Zé­ro son or­di­na­teur por­table, qu’il al­lume. His­toire de tra­vailler un peu, de je­ter un oeil à ses mails. « Ça ne vous dé­range pas ? » La pause, c’est bien, mais pas pen­dant les dé­jeu­ners. Tom Fried­man est une lé­gende dans la presse et l’édi­tion. As de vul­ga­ri­sa­tion, il a l’art de tra­duire le monde « d’an­glais en an­glais », comme il dit. Il a in­ven­té un genre, qui est à la chro­nique ce que le stand-up est à la scène. Hu­mour, mo­rale, anec­dotes pleines de culti­va­teurs asia­tiques et de gar­diens de par­king et coups de cym­bales (exemple : « Si cette crise [nord-co­réenne, NDLR] ne vous em­pêche pas de dor­mir, c’est que vous ne vous y êtes pas en­core in­té­res­sé. »). Dans son der­nier livre, il se sur­passe sur la pé­da­go­gie de la crise. Il ré­sume : « Nous sommes au mi­lieu d’un triple chan­ge­ment. Ce­lui du cli­mat, ceux de la mon­dia­li­sa­tion et de la tech­no­lo­gie qui lui sont com­pa­rables par leur am­pleur. » Comment faire face ? « Je me suis de­man­dé qui je pou­vais in­ter­vie­wer. Et je me suis sou­ve­nu que je connais­sais cette femme… » A par­tir de là, un ha­lo de lu­mière ap­pa­raît au­tour de lui : « Elle a 3,8 mil­liards d’an­nées, et son nom est Mère Na­ture. Je l’ai ap­pe­lée et elle a ac­cep­té de me ren­con­trer. » Mère Na­ture lui a dit qu’elle pra­ti­quait la sé­lec­tion na­tu­relle de fa­çon bru­tale, qu’elle fa­vo­ri­sait ceux qui s’adaptent, qu’elle ado­rait les re­tours d’ex­pé­rience, qu’elle était très en­tre­pre­neu­riale, qu’elle vouait un culte à la diversité, qu’elle pri­sait l’éco­no­mie cir­cu­laire (« nour­ri­ture, ca­ca, graines, nour­ri­ture, ca­ca, graines »), qu’elle était très hé­té­ro­doxe, et en­fin qu’elle croyait au droit de la faillite, nour­ris­sant par ses échecs ses fu­turs suc­cès… De là Tom Fried­man a bâ­ti une pla­te­forme po­li­tique en dix-huit points. Mère na­ture, conclut-il, est à la fois de gauche (pro­tec­tion so­ciale gé­né­reuse) et très à droite (ab­so­lue li­ber­té d’en­tre­prendre). Mais… c’est le por­trait d’Em­ma­nuel Ma­cron !

Tom Fried­man le re­con­naît, la ligne Ma­cron lui convient : il faut s’adap­ter, être flexible, ap­prendre tout au long de sa vie, créer des start-up… Quand on lui fait re­mar­quer qu’on en­tend ces in­jonc­tions de­puis plus de trente ans (Barre dé­jà in­vi­tait les chô­meurs à créer leur en­tre­prise), il s’en tire par une pi­rouette : « On en parle, certes, mais on ne le fait pas. » Après le ca­fé, il se re­plonge dans ses e-mails et dit à l’édi­trice qui l’ac­com­pagne pour ses di­verses in­ter­views qu’il ai­me­rait bien une pause. Pour­vu que le pro­chain ren­dez-vous soit en re­tard !

Se­lon l’édi­to­ria­liste de 63 ans, se for­mer tout au long de sa vie est es­sen­tiel pour l’ave­nir de nos so­cié­tés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.