Al­ler simple Di­nard, l’aris­to du front de mer

A flanc de fa­laise, l’hô­tel Cas­tel­brac est la nou­velle es­cale chic de la “so Bri­tish” ci­té bal­néaire de la Côte d’Eme­raude

L'Obs - - Sommaire - Par CHRISTEL BRION

What a bric-à-brac ! » s’est ex­cla­mé lord Ha­mil­ton de­vant l’ar­chi­tec­ture alam­bi­quée de cette vil­la per­chée sur les ro­chers, pile en face de SaintMa­lo, au-de­là de l’es­tuaire de la Rance. Re­coins, ni­veaux et es­ca­liers bis­cor­nus plaisent pour­tant au co­lo­nel an­glais, qui la ra­chète à la fin du xixe siècle, en y ajou­tant quelques cré­neaux de châ­teau écos­sais. Dans les an­nées 1930, cette de­meure ori­gi­nale de­vient même Mu­séum na­tio­nal d’His­toire na­tu­relle. C’est là que le com­man­dant Char­cot inau­gu­re­ra une sta­tion ma­rine de re­cherche, dou­blée d’un aqua­rium dont on voit en­core au­jourd’hui les hu­blots.

UNE NOU­VELLE VIE

Quand le Bre­ton Yann Bu­caille ra­chète les lieux, en 2010, il dé­cide de la trans­for­mer en hô­tel cinq étoiles – re­bap­ti­sé « Cas­tel­brac » –, en pré­ser­vant tous les ves­tiges du pas­sé. En lieu et place de l’aqua­rium cir­cu­laire, dont on a conser­vé la porte aux mo­tifs sty­li­sés de pois­sons, on a amé­na­gé un bar, au-des­sus du­quel la chambre n° 19 dé­voile un panorama à cou­per le souffle sur la baie de Saint-Ma­lo. Les vingt-quatre autres chambres jouissent d’une vue sur la mer, et presque toutes dis­posent d’une ter­rasse face à l’Océan. La dé­co­ra­tion, confiée à San­dra Ben­ha­mou, est ins­pi­rée de l’es­prit Art dé­co et des an­nées 1950. As­sises Tho­net et Char­lotte Per­riand, lu­mi­naires Gre­ta Gross­man et Ei­leen Gray, et jus­qu’au mé­lange de tis­sus et mo­tifs au-des­sus des lits donnent une dé­li­cieuse am­biance vin­tage à l’en­semble.

UNE TABLE GAS­TRO­NO­MIQUE

La salle de res­tau­rant, bap­ti­sée du nom du ba­teau du com­man­dant Char­cot, le « Pour­quoi-Pas? », est do­tée d’une ter­rasse ou­verte sur la mer juste au-des­sus de la pro­me­nade du Clair-de-Lune. Aux four­neaux, un jeune chef tren­te­naire, Ju­lien Hen­note, en­fant du pays re­ve­nu de Po­ly­né­sie et for­mé par des chefs étoi­lés à Mou­gins et à Deau­ville, pro­pose une cui­sine tout en fraî­cheur, qui n’a pas pour au­tant ou­blié son ter­roir, avec ses pinces de ho­mard, son ra­dis noir en car­pac­cio as­sai­son­né de miel et de ro­ma­rin, et sa crème de sar­ra­sin.

À BORD DU “FOU DE BAS­SAN”

Pour vrai­ment ef­fleu­rer cette eau vert éme­raude, le mieux est de par­tir en ba­lade à bord du ba­teau pri­vé de l’hô­tel, une ve­dette de 13 mètres style va­po­ret­to vé­ni­tien. Par­tir pique-ni­quer sur un des îlots de la baie de SaintMa­lo, puis au so­leil cou­chant en faire le tour et dé­cou­vrir un pay­sage pro­téi­forme au gré des ma­rées. « Ici, c’est le plus grand mar­nage au monde », in­siste, fier, Yann Bu­caille. Au fil des heures, l’eau re­couvre îles, ro­chers et plages. Après avoir lon­gé les vil­las du front de mer, dont la fa­meuse Greys­tones, ap­par­te­nant à la famille Pi­nault, ou, plus ma­jes­tueuse en­core, la vil­la Saint-Ger­main, on ren­tre­ra dou­ce­ment, en glis­sant vers le pon­ton.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.