AU­TO­FIC­TION EN CAM­PAGNE

L'Obs - - Le Telephone Rouge - SYL­VAIN COU­RAGE

« Ils s’ap­pellent Alain, Be­noît, Bru­no, Em­ma­nuel, Fran­çois, Jean-Luc, Ma­rine, Ni­co­las… Je vou­lais être eux, res­sen­tir, vivre comme eux. » La jour­na­liste Gaël Tcha­ka­loff avait dé­jà dé­fié les ca­nons du por­trait po­li­tique en s’im­mis­çant dix-huit mois dans l’en­tou­rage d’Alain Jup­pé (« La­pins et Mer­veilles », Flam­ma­rion), la voi­là qui ré­ci­dive en pro­po­sant « Di­vine Co­mé­die », un « ré­cit-en­quête » consa­cré aux can­di­dats à l’élec­tion pré­si­den­tielle. Pour les be­soins de cette au­to­fic­tion, l’au­teure n’hé­site pas à dé­niai­ser le pe­tit re­por­ter ! « Me lo­ver contre eux, c’est aus­si dé­mê­ler qui je suis, où je vais », écrit-elle. Mais les po­li­tiques ne se laissent pas tou­jours prendre. « Alors il pa­raît que vous al­lez nous suivre par­tout ? », lui lance Hol­lande, rou­blard, avant de s’es­qui­ver. Coin­cée entre les conseillers en com – qui tiennent la ve­dette – et les ser­vices de sé­cu­ri­té – qui la mal­traitent –, notre Ma­ta Ha­ri a bien du mal à re­faire le coup de l’in­gé­nue quand elle s’était im­mis­cée chez Jup­pé. Fas­ci­née par Ma­rine Le Pen, cap­ti­vée par Em­ma­nuel Ma­cron, Gaël Tcha­ka­loff a vé­cu une cam­pagne exis­ten­tielle : « Il reste, en creux, comme un goût amer, un por­trait du vide. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.