Gon­zo Ju­nior

FILS DE GON­ZO, PAR JUAN F. THOMPSON, TRA­DUIT DE L’AN­GLAIS (ÉTATS-UNIS) PAR NI­CO­LAS RI­CHARD, GLOBE, 304 P., 22 EU­ROS.

L'Obs - - Critiques - DI­DIER JA­COB

Il était en­core bé­bé quand son père, Hun­ter S. Thompson, le gé­nial et im­bu­vable pape du jour­na­lisme gon­zo, eut l’idée d’em­me­ner sa famille à une fies­ta avec les Hells An­gels, au sud de San Fran­cis­co. On ima­gine l’en­fant trim­bal­lé dans les bois où des cen­taines d’in­di­vi­dus dé­fon­cés comme de juste er­raient en quête de mau­vais coups à prendre et à don­ner. Les Hells fi­nirent par com­mettre un viol col­lec­tif cette nuit-là, « évé­ne­ment qui a long­temps han­té Hun­ter ». Cin­quante ans plus tard, Juan F. Thompson ra­conte, dans un livre pas­sion­nant, son en­fance avec l’écri­vain le plus mal lu­né de son époque, qui se le­vait quand son fils ren­trait de l’école, et ter­ro­ri­sait sa mère tout au­tant que lui. Dans cette « lettre au père » où il confie avoir long­temps haï son gé­ni­teur, Gon­zo Ju­nior ra­conte aus­si le mo­ment où l’au­teur de « Las Ve­gas Pa­ra­no » se ti­ra une balle dans la tête, en 2005, presque sous les yeux de Will, son pe­tit-fils de 6 ans. La veille, ils avaient re­gar­dé « le Fau­con mal­tais », un de ses films fé­tiches. Cha­cun va­quait à ses oc­cu­pa­tions quand, sou­dain, Hun­ter a sor­ti une arme à feu, et le coup est par­ti.

Juan F. Thompson, en­fant, avec son père Hun­ter en 1969.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.