Pierre Has­ki

LE DROIT AU BON­HEUR. LA FRANCE À L’ÉPREUVE DU MONDE, PAR PIERRE HAS­KI, STOCK, 200 P., 18 EU­ROS.

L'Obs - - Critiques - PAS­CAL RICHÉ

Ne vous fiez pas au titre : « le Droit au bon­heur », un es­sai si­gné de notre ami Pierre Has­ki, n’est pas à ran­ger dans le rayon « épa­nouis­se­ment per­son­nel ». Quoique… Sa lec­ture est un bon an­ti­dote au pes­si­misme si fran­çais. L’au­teur y aborde des grandes mu­ta­tions po­li­tiques et éco­no­miques pla­né­taires, en s’in­ter­ro­geant sur la place de la France et des Fran­çais dans cette tempête. Pierre Has­ki a pris l’ha­bi­tude de voir la France de­puis l’étran­ger : éle­vé en Tu­ni­sie, correspondant en Afrique du Sud, à Jé­ru­sa­lem, en Chine, re­por­ter ayant sillon­né tous les conti­nents, son re­gard sur la France est dif­fé­rent. Or, de l’étran­ger, le pes­si­misme des Fran­çais sur­prend, et l’au­teur a le sen­ti­ment que les Fran­çais ne com­prennent pas ce qui leur ar­rive. Point par point, mê­lant ana­lyse poin­tue et té­moi­gnages per­son­nels, il aborde avec pé­da­go­gie cha­cun des grands chan­ge­ments qui bous­culent la France : mon­dia­li­sa­tion, tsu­na­mi nu­mé­rique, peur du dé­clas­se­ment, Afrique, maux des ban­lieues, iden­ti­té… Il ter­mine par un constat op­ti­miste : il n’y a au­cune fa­ta­li­té, il ne tient qu’aux Fran­çais de faire que le monde ne se ré­or­ga­nise pas sans eux. Mais, pour com­men­cer, il faut com­prendre, re­mettre en cause nos cer­ti­tudes, et ces­ser d’avoir peur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.