PRIS DE COURT PAR EM­MA­NUELLE CUAU

L'Obs - - Critiques - N. S.

Drame fran­çais, avec Vir­gi­nie Efi­ra, Re­nan Pré­vot, Gil­bert Mel­ki (1h25).

A la mort de son ma­ri, Na­tha­lie, joaillière de pro­fes­sion, quitte le Ca­na­da pour s’ins­tal­ler avec ses deux fils à Pa­ris. L’y at­tend un em­ploi qui, à la der­nière mi­nute, lui passe sous le nez. Aux abois, elle cache la nou­velle à ses en­fants. Elle ignore que, de son cô­té, son aî­né s’est em­brin­gué dans un ré­seau de tra­fic de drogue. De pe­tits men­songes en grosses ca­chot­te­ries, la famille met le doigt dans un en­gre­nage per­ni­cieux. En­core un rôle de mère cé­li­bat­tante au bord de la crise de nerfs pour Vir­gi­nie Efi­ra, mais dans un re­gistre moins alerte que ce­lui de « Vic­to­ria ». Avec ses faux airs de Ge­na Row­lands, l’ac­trice convainc. Le film, moins : son im­pla­cable mé­ca­nique scé­na­ris­tique pâ­tit d’une mise en scène qui, entre sou­ci de réa­lisme et vo­lon­té d’épure, se montre bien sco­laire.

Mar­ga­ri­ta Sal­daña dans « Mai Mo­rire ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.