L’ES­PRIT “PO­SI­TIF”. HIS­TOIRE D’UNE RE­VUE DE CI­NÉ­MA PAR ÉDOUARD SIVIÈRE

L'Obs - - Critiques - F. F.

Eu­ré­dit, 308 p., 31 eu­ros.

Soixante ans de cri­tique ci­né­ma­to­gra­phique en­ga­gée : la re­vue « Po­si­tif », fon­dée en 1952, à l’ini­tia­tive de Ber­nard Char­dère, dirigée au­jourd’hui par Michel Ci­ment, a été et reste l’un des grands bas­tions de la ci­né­phi­lie. En op­po­si­tion fron­tale avec les « Ca­hiers du ci­né­ma » (ces der­niers étant, gros­so mo­do, de droite, tan­dis que « Po­si­tif » est de gauche), la re­vue a ras­sem­blé des si­gna­tures pres­ti­gieuses : Ado Ky­rou, Louis Se­guin, Ro­bert Be­nayoun, Ro­ger Tailleur, Ray­mond Borde. Qui dé­fendent John Hus­ton, Luis Buñuel, Mi­che­lan­ge­lo An­to­nio­ni, et mas­sacrent Go­dard (« A bout de souffle », « piège à cons » se­lon Louis Se­guin) et Claude Cha­brol (entre autres). Se re­plon­ger dans cette his­toire, c’est re­vivre les que­relles, les coups de gueule, les em­por­te­ments d’une gé­né­ra­tion ci­né­phile. Le ci­né­ma, alors, c’était un mode de vie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.