La­clos de luxe

PAR MILOŠ FORMAN. FILM FRAN­CO-BRI­TAN­NIQUE, AVEC CO­LIN FIRTH, AN­NETTE BENING, MEG TILLY, FAIRUZA BALK (2H17, 1989).

L'Obs - - Critiques - F. F.

« Les Liai­sons dan­ge­reuses » ver­sion de luxe. Tout, ici, est mé­ti­cu­leu­se­ment re­cons­ti­tué, moeurs, meubles, cos­tumes, am­biance, ru­bans, pay­sages. Miloš Forman et Jean-Claude Car­rière se sont éloi­gnés de la struc­ture épis­to­laire du ro­man de La­clos pour en faire une dé­li­cieuse pro­me­nade dans la carte de Tendre. Le ter­rible cy­nisme du livre est adou­ci au pro­fit d’un re­gard à la fois cha­leu­reux et poé­tique : le hé­ros est une sorte de Fan­fan la Tu­lipe dé­voyé, qui s’at­taque à une so­cié­té ab­surde et ri­di­cule.

Le ci­néaste des « Amours d’une blonde » et de ce chef-d’oeuvre qu’est « Au feu, les pom­piers! » ne se prive pas du plai­sir d’ob­ser­ver ces bouf­fons en cu­lottes de soie et en robes gran­dioses, non sans une cer­taine sym­pa­thie. De toutes les adap­ta­tions (Va­dim, Ste­phen Frears, Bob Wil­son, Al­fre­do Arias), celle-ci est la plus élé­gante. Et, on hé­site à em­ployer le mot pour cette his­toire, la plus bien­veillante.

Mme de Tour­vel (Meg Tilly) et Mme de Mer­teuil (An­nette Bening).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.