ALAIN AUFFRAY, JOUR­NA­LISTE À “LI­BÉ­RA­TION”, NOUS ÉCRIT

L'Obs - - LE TÉLÉPHONE ROUGE - A. A.

Dans son édi­tion du 25 mai, « l’Obs » écrit que la ré­dac­tion de « Li­bé­ra­tion » nour­ri­rait des « soup­çons » sur la chro­nique de cam­pagne pré­si­den­tielle te­nue par Edouard Phi­lippe dans notre jour­nal à par­tir de jan­vier 2017. En clair : cette chro­nique n’au­rait-elle pas été né­go­ciée entre Charles Huf­na­gel, di­rec­teur de la com­mu­ni­ca­tion du nou­veau Pre­mier mi­nistre, et son frère Jo­han Huf­na­gel, co­di­rec­teur de « Li­bé­ra­tion » ? Il suf­fi­ra, pour se convaincre du ca­rac­tère fan­tas­ma­tique de ces « soup­çons », de rap­pe­ler qu’en jan­vier 2017, Charles Huf­na­gel tra­vaillait dans le pri­vé et ne pou­vait évi­dem­ment pas ima­gi­ner que son ami le maire du Havre se­rait ap­pe­lé à Ma­ti­gnon cinq mois plus tard. Après la dé­faite d’Alain Jup­pé à la pri­maire, très pré­ci­sé­ment par mail da­té du 2 jan­vier, nous avions pris l’ini­tia­tive de pro­po­ser à Edouard Phi­lippe de chro­ni­quer la pré­si­den­tielle, parce que nous sa­vions que ce jup­péiste ne se­rait pas ap­pe­lé à jouer les pre­miers rôles dans la cam­pagne de Fran­çois Fillon. Le len­de­main, il nous avait fait le plai­sir d’ac­cep­ter.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.