Le co­me­back du gin to­nic

Star des an­nées 1980, il avait com­plè­te­ment dis­pa­ru des comp­toirs. Mais voi­là que le “gin to” re­vient en force et pour­rait bien être LE long drink de l’été…

L'Obs - - TENDANCES - Par RACHELLE LE­MOINE

Il a cou­lé à flots, peut-être trop, lais­sant de mau­vais sou­ve­nirs à bon nombre de grands fê­tards des an­nées 1980. A tel point que pour cer­tains, boire une goutte de gin ne semble même plus en­vi­sa­geable. Sta­nis­las Jouenne a long­temps fait par­tie de ceux-là. Ex-di­rec­teur as­so­cié du Ti­ger, bar pa­ri­sien spé­cia­li­sé dans le gin, il re­dé­couvre cet al­cool lors de dé­gus­ta­tions à La Mai­son du Whis­ky, il y a une di­zaine d’an­nées : « J’ai été re­mar­qua­ble­ment sur­pris, confie-t-il, ou­bliant les gins que je trou­vais im­bu­vables à 20ans. Par­fois sous-es­ti­mé par rap­port aux al­cools vieillis, ce spi­ri­tueux offre un spectre des arômes im­mense et touche toutes les gé­né­ra­tions. C’est un al­cool frais, pim­pant et sti­mu­lant, et son ma­riage avec un to­nic vient le su­bli­mer. » Après les suc­cès ébou­rif­fants du mo­ji­to et du spritz, voi­ci donc le tour du gin to­nic. Preuve de ce nou­vel en­goue­ment, la deuxième édi­tion de la Pa­ris Cock­tail Week en jan­vier der­nier lui consa­crait de nom­breuses mas­ter-classes.

PLÉ­THORE DE GINS AR­TI­SA­NAUX

Mais en réa­li­té ce n’est pas à Pa­ris, mais en Es­pagne que le gin a re­trou­vé sa vi­gueur d’an­tan avec un am­bas­sa­deur de choc en la per­sonne de Fer­ran Adria, le cé­lèbre chef d’El Bul­li. En 2009, il poste une vi­déo ré­vé­lant sa re­cette du gin to­nic. Ser­vi dans un verre pis­cine, il est éla­bo­ré avec du gin Ci­ta­delle et le to­nic Fe­ver-Tree. Car à l’image du mou­ve­ment « craft », qui touche de nom­breuses bois­sons al­coo­li­sées (bière, whis­ky, rhum...), le gin n’est pas épar­gné. Ela­bo­ré par la mai­son de Co­gnac Pierre Fer­rand, Ci­ta­delle fut le pre­mier gin ar­ti­sa­nal à être lan­cé sur le mar­ché dès 1995. Avec ses dix-neuf vé­gé­taux, il est consi­dé­ré par cer­tains ama­teurs comme l’ex­cel­lence du gin. « Pour al­ler en­core un peu plus loin dans le soin ap­por­té à la sé­lec­tion de nos ingrédients, nous al­lons plan­ter cet été 5 hec­tares de ge­né­vriers à

Co­gnac, dé­clare Alexandre Ga­briel, le pro­prié­taire. La baie de ge­nièvre étant la quin­tes­sence du gin, celle qui ap­porte la fraî­cheur, nous de­vons en avoir la par­faite maî­trise. » Ces der­nières an­nées, de nom­breux autres gins ar­ti­sa­naux sont ap­pa­rus sur le mar­ché, cer­tains et non des moindres étant pro­duits en France. Comme G’Vine, un gin éga­le­ment pro­duit à Co­gnac, à par­tir d’un dis­til­lat de rai­sins et une in­fu­sion de fleurs de vigne. En Nor­man­die, c’est la mai­son de Cal­va­dos Drouin qui en éla­bore un autre à par­tir d’une eau-de-vie de pommes. Au coeur de Pa­ris, Ni­co­las Jul­hès a concoc­té dans sa dis­til­le­rie une cu­vée de gin spé­ci­fique pour le gin-to, ap­pe­lée tout sim­ple­ment Gin To­nik.

Le Car­men, lieu fes­tif des nuits pa­ri­siennes du «South Pi­galle», pro­pose de­puis avril der­nier trois gins in­fu­sés, spé­ci­fi­que­ment éla­bo­rés pour être consom­més en gin to­nic. Dis­tillés par la mai­son de Co­gnac Fer­rand, ils offrent trois sa­veurs di érentes: Ama­re­na, Pam­ple­mousse et Ma­té Toas­té. En­fin Fran­çois Lur­ton, pro­prié­taire et pro­duc­teur de dif­fé­rents vi­gnobles en France et à l’étran­ger, tra­vaille ac­tuel­le­ment sur un pro­jet de gin à par­tir de sau­vi­gnon blanc, son cé­page fé­tiche, en col­la­bo­ra­tion avec la dis­til­le­rie Val­dronne à Bor­deaux.

Cet en­goue­ment pour les gins ar­ti­sa­naux gagne même le Ja­pon, plus connu pour ses sa­kés et ses whis­kys. La Mai­son du Whis­ky pro­pose en e et le pre­mier gin ar­ti­sa­nal ja­po­nais, Ki No Bi, confec­tion­né par une mi­cro­dis­til­le­rie de Kyo­to. Ela­bo­ré à par­tir d’un al­cool de riz, il o re un pa­lais cré­meux. Onze ingrédients très nip­pons entrent dans sa com­po­si­tion (yu­zu, thé vert Gyo­ku­ro, gin­gembre, feuilles de bam­bou et de shi­so...). Le cé­lèbre pro­duc­teur de whis­kys Nik­ka de­vrait éga­le­ment lan­cer un gin dès la ren­trée de sep­tembre.

DES TO­NICS DE QUA­LI­TÉ

Cette nou­velle vie du gin s’ac­com­pagne aus­si d’un vé­ri­table re­nou­veau cô­té to­nics. Charles Rolls, l’in­ven­teur du gin Ply­mouth, s’est re­con­ver­ti ces der­nières an­nées dans la fa­bri­ca­tion de « wa­ter to­nic » avec la marque Fe­ver-Tree. Par une sé­lec­tion très pous­sée d’ingrédients, ses pro­duits sont bio, sans conser­va­teurs, ni édul­co­rants ou arômes ar­ti­fi­ciels. On peut ci­ter éga­le­ment la marque Tho­mas Hen­ry ou Eras­mus Bond. Cette der­nière pro­pose un Bo­ta­ni­cal To­nic Wa­ter, qui se ma­rie par­fai­te­ment avec les gins les plus flo­raux, le thym et le ba­si­lic frais en­trant dans sa com­po­si­tion. Avec des gins d’ex­cel­lence et des to­nics de qua­li­té, tous les com­po­sants sont réunis pour re­dé­cou­vrir cet apé­ro sa­vou­reux !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.