Les lun­dis de Del­feil de Ton – Les mots croi­sés

Où l’on voit du pit­to­resque, en veux-tu, en voi­là

L'Obs - - SOMMAIRE -

Le tra­vail était pei­nard, don­ner le dé­part d’une course à pied.

A peine les Ir­lan­dais ont-ils vo­té la lé­ga­li­sa­tion de l’union ho­mo­sexuelle, les pre­miers à le faire par ré­fé­ren­dum, ce dont ils ne sont pas peu fiers, et ils ont rai­son, parce qu’ils re­viennent de loin, voi­ci qu’ils se donnent pour Pre­mier mi­nistre un ho­mo­sexuel re­ven­di­qué. L’Ir­lande était un des pays les plus en­glués dans un ca­tho­li­cisme étroit, ce sont ceux-là sou­vent qui vont le plus vite dans le re­jet des pré­ju­gés an­ciens. Leur nou­veau Pre­mier mi­nistre porte un nom qui ne fleure pas non plus la vieille Ir­lande. Il s’ap­pelle Va­rad­kar. Son père est un In­dien. Ho­mo, mé­tis d’In­dien, Leo Va­rad­kar réunis­sait toutes les chances de ne ja­mais être à la tête de l’Ir­lande. Comme quoi il ne faut ja­mais déses­pé­rer des peuples, ce qui per­met de gar­der es­poir en ce qui concerne ceux qui sont en­glués dans le for­ma­lisme mu­sul­man. Vous ver­rez qu’ils s’en sor­ti­ront. Soyons op­ti­miste, même si l’ac­tua­li­té ne semble pas de­voir y pous­ser. En même temps qu’un In­dien ho­mo­sexuel prend la tête du gou­ver­ne­ment en Ir­lande, on voit en Ma­lai­sie le gou­ver­ne­ment lan­cer un con­cours do­té de mille dol­lars de ré­com­pense à qui pro­dui­ra la meilleure vi­déo pour « évi­ter l’ho­mo­sexua­li­té, la contrô­ler, la pré­ve­nir ». Il se­ra plai­sant de voir, au mo­ment où il re­ce­vra son prix, la tronche du char­la­tan qui l’au­ra rem­por­té. Et la tronche voi­sine de ce­lui qui le lui re­met­tra.

Le pire n’est ja­mais sûr. Il n’est ja­mais dé­fi­ni­tif. Au mo­ment où les Etats-Unis d’Amé­rique se sont don­né comme chef de l’Etat fé­dé­ral une ca­ri­ca­ture de père fon­da­teur, voi­là qu’une cour d’ap­pel juge an­ti­cons­ti­tu­tion­nelle, de­vant les tri­bu­naux, l’en­trave sys­té­ma­tique des ac­cu­sés par des chaînes aux che­villes et aux poi­gnets. Quand on voit ça dans les films, c’est d’un pit­to­resque. S’il faut s’en pas­ser, on s’en pas­se­ra vo­lon­tiers. Pour le pit­to­resque, la ca­ri­ca­ture de père fon­da­teur nous four­nit à sa­tié­té.

Ri­chard en Amé­rique, ça aus­si ça peut être pit­to­resque. Der­nier ca­price pro­po­sé aux ri­chards à Mia­mi, rap­porte l’AFP, un ap­par­te­ment dans la Porsche De­si­gn To­wer, c’est une tour bâ­tie pour plaire aux pos­ses­seurs de voi­tures Porsche. Le prix moyen des ap­par­te­ments est de 20 mil­lions de dol­lars. Pour être stan­dinge, c’est stan­dinge. Les plus chers, à 30 mil­lions de dol­lars, sont équi­pés d’un « De­zer­va­tor », le­quel est un as­cen­seur pour voi­ture, vous mon­tez chez vous, dans une ca­bine de verre, sans quit­ter votre vo­lant. Di­rec­te­ment dans votre sa­lon. Il est si grand, le sa­lon, que vous y ga­rez la voi­ture. De­puis son soixan­tième étage, quoi de plus en­chan­teur à contem­pler que la vue sur la baie à tra­vers son pare-brise? Se de­vine au loin la mi­sère à Cu­ba, qui vous coupe toute en­vie d’avoir des idées com­mu­nistes, dans le cas où la ten­ta­tion vous en pren­drait. Ri­chard, c’est vrai­ment le confort. Avec un risque, pour­tant. Le ri­di­cule guette.

Exac­te­ment comme pour royal. As­trid, prin­cesse, soeur du roi des Belges. Le tra­vail était pei­nard, don­ner le dé­part d’une course à pied. Après ce­lui d’Ir­lande dont il fut ques­tion au dé­but, nous al­lons re­trou­ver à cette oc­ca­sion un Pre­mier mi­nistre, bel équi­libre de notre ch­ro­nique, et ce Pre­mier mi­nistre est ce­lui du royaume de Belgique, on est donc en plein dans une his­toire belge. Les cou­reurs sont aver­tis que le si­gnal du dé­part va être don­né. La prin­cesse com­prend qu’elle doit don­ner le coup de star­ter. Pan! Le Pre­mier mi­nistre n’a pas eu le temps de se re­cu­ler, il prend la dé­to­na­tion en plein dans l’oreille. Le voi­là sourd. Il faut l’hos­pi­ta­li­ser. On vous sou­haite un bon ré­ta­blis­se­ment, Charles Mi­chel. D.D.T. Post-scrip­tum qui n’a rien à voir. – Pour pa­raître en sep­tembre, aux Edi­tions du Sandre, de Ga­briel Matzne , « les Eaux du Lé­thé », re­cueil de poèmes éro­tiques in­édits (1959-2016), ti­ré à 110 exem­plaires.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.