A la bonne heure ! Montres va­ni­teuses

Par­mi les sym­boles les plus en vue du mo­ment chez les hor­lo­gers, la tête de mort. Ici, elle ne re­pré­sente ni le tré­pas ni le dan­ger, mais offre aux garde-temps un ca­rac­tère ré­so­lu­ment mo­derne et ten­dance

L'Obs - - SOMMAIRE - Par HER­VÉ BORNE

Lors­qu’une tête de mort est as­so­ciée à une paire de ti­bias, elle nous rap­pelle la fin in­évi­table, le dan­ger, la toxi­ci­té… On com­prend ain­si pour­quoi les pi­rates l’avaient choi­sie comme dra­peau. Mais pour les hor­lo­gers, les choses sont ra­di­ca­le­ment di érentes. Une montre or­née d’un crâne n’est pas dan­ge­reuse ou toxique, elle de­vient ten­dance. Comme une va­ni­té, al­lé­go­rie chère aux peintres fla­mands, et dont l’in­dus­trie hor­lo­gère re­lance la vogue. Par­mi les pre­miers à s’y en­gou rer, Hu­blot, qui a pré­sen­té son pre­mier mo­dèle Skull en 2012, avant de ré­ci­di­ver en 2015 avec un ca­dran or­né d’une tête de mort bro­dée par la mai­son Bi­scho . La ma­nu­fac­ture conti­nue sur sa lan­cée avec la Big Bang Su­gar Skull Co­balt et son crâne sty­li­sé bleu lu­mi­nes­cent lais­sant ap­pa­raître par un sa­vant jeu de trans­pa­rence le ca­libre chro­no­graphe à re­mon­tage au­to­ma­tique. Big Bang Su­gar Skull Co­balt en cé­ra­mique, 44 mm, mou­ve­ment au­to­ma­tique, bra­ce­let en cuir et ca­ou­tchouc. Hu­blot. Prix sur de­mande.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.