On en parle Yoo­ma, l’hô­tel­le­rie fa­mi­ly

Yoo­ma, nou­veau concept d’hô­tel dé­dié aux groupes d’amis et aux fa­milles, vient d’éclore dans la ca­pi­tale. De­si­gn, confor­table, à des ta­rifs ac­ces­sibles… Dé­cryp­tage

L'Obs - - SOMMAIRE - Par DORANE VIGNANDO

C on­trer fron­ta­le­ment Airbnb. Voi­là le pa­ri de Pierre Be­cke­rich, fon­da­teur du tout nou­veau hô­tel Yoo­ma à Pa­ris : « Un tiers des per­sonnes qui sé­journent dans la ca­pi­tale viennent à quatre ou plus. Qui songe à eux à part Airbnb ? J’ai donc dé­ci­dé de créer un lodge ur­bain de pre­mière qua­li­té ac­cueillant fa­milles ou amis à prix très com­pé­ti­tifs », mar­tèle-t-il. Voi­ci ve­nu le temps de la contre-at­taque au tra­vers d’une nou­velle gé­né­ra­tion d’hô­tels ul­tra­con­nec­tés à prix co­ol, qui ne sont pas des au­berges de jeu­nesse mais comptent bien mar­cher sur les plates-bandes du géant américain afin d’at­ti­rer les fa­milles, les fa­meux « millennials » (18-30 ans) et autres « trips­ters » (les « tou­ristes qui ex­plorent »), nou­veau terme bran­chouille ima­gi­né par les cer­veaux du mar­ke­ting. Un vo­ca­bu­laire un peu aga­çant, mais qui montre un autre po­si­tion­ne­ment. A l’image de la nou­velle marque Jo&Joe du groupe Ac­cor qui vient de lan­cer son « Open House » à Hos­se­gor, sorte d’au­berge es­pa­gnole chic, mé­lan­geant chambres et ap­parts à par­ta­ger, lo­ca­tion privée et nuits in­so­lites en yourtes, ha­macs ou ca­ra­vanes (à par­tir de 25 €).

Moins es­prit surf camp, l’hô­tel Yoo­ma, inau­gu­ré ce 7 juin à Pa­ris, compte éga­le­ment cap­ter ces tri­bus mais en pro­po­sant un vé­ri­table ser­vice hô­te­lier. Ins­tal­lé quai de Gre­nelle, en front de Seine, au mi­lieu des tours très se­ven­ties et par­fois fran­che­ment moches, le bâ­ti­ment se fond dans cette masse de bé­ton. La fa­çade d’alu­mi­nium striée de bandes bleues et blanches (que l’on re­trouve aus­si dans les cou­loirs et sur les murs du par­vis) est si­gnée de l’ar­tiste Da­niel Bu­ren, « qui, de­puis ses fa­meuses co­lonnes du Pa­lais-Royal, n’avait ja­mais créé d’oeuvre pé­renne d’une telle am­pleur dans

la ca­pi­tale », re­marque Pierre Be­cke­rich. Le ton est em­pha­tique mais l’amé­na­ge­ment in­té­rieur, ima­gi­né par le de­si­gner Ora Ito, plu­tôt tran­ché : grands ca­na­pés bleus, murs bleus, bar bleu, lob­by bleu où of­fi­cie le ré­cep­tion­niste « No­no » le ro­bot. Sur la droite, un vaste res­tau­rant vue Seine pro­pose de bons pe­tits plats de sai­son (de 12 à 15 €) à dé­gus­ter as­sis sur des chaises dé­pa­reillées de Jean-Charles de Cas­tel­ba­jac pour Fair­mob, Tho­net, Knoll ou Dru­cker.

Les 106 chambres, elles, se dé­clinent pour deux (90€), quatre (140€) ou six (190€) dans toute leur « sim­plexi­té » pour re­prendre l’ex­pres­sion d’Ito, avec lit king size et « ma­te­las de qua­li­té pa­lace », à cô­té de « pods », lits-ca­banes avec pan­neaux co­lo­rés cou­lis­sants afin d’ex­ploi­ter un mi­ni­mum d’es­pace pour un maxi­mum d’ef­fet. Fonc­tion­nel. Ajou­tez à ce­la un im­mense po­ta­ger sur le toit de 1000 mètres car­rés, une école de cui­sine pour les en­fants, des ar­tistes en ré­si­dence, un sau­na, une salle de sport, une cave à vins, un ser­vice de concier­ge­rie en ligne et même des vi­sio­phones mis à dis­po­si­tion gra­tui­te­ment pour dî­ner en gar­dant un oeil sur les en­fants. Alors, Airbnb ?

L’amé­na­ge­ment in­té­rieur est si­gné Ora Ito, la fa­çade Bu­ren.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.